Noyau Windows NT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir noyau.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.

Le noyau de Windows NT est le composant noyau de Microsoft qui assure l'accès sécurisé des différentes tâches de Windows à la couche du matériel (Hardware abstraction layer). C'est un des noyaux de Windows.

Sur un système 32 bits classique monoprocesseur, le noyau s'appelle NTOSKRNL.EXE ; c'est le cas le plus fréquent actuellement. Sur un système 32 bits multiprocesseur SMP, le nom est NTKRNLMP.EXE. Sur un système PAE (Physical Address Extension), le nom du noyau Windows est NTKRNLPA.EXE pour un monoprocesseur et NTKRPAMP.EXE sur un multiprocesseur.

Le noyau de Windows NT est multitâche préemptif et multi-utilisateur, de type  :

Le présent article concerne, Windows 10 Mobile, Windows 8.x, Windows Phone 8.x, Windows 7, Windows Vista, Windows Server 2003, Windows XP, Windows 2000 et Windows NT.

Les différents composants de la couche d'abstraction matérielle[modifier | modifier le code]

Le noyau Windows est l'interface du gestionnaire d'objets pour accéder aux composants matériels.

Le noyau de Windows NT est le seul composant de Windows NT à avoir accès directement aux composants matériels suivants de la HAL :

Pour la gestion des entrées/sorties (disques et autres...) et de l'interface graphique GDI, il existe d'autres composants qui font un accès direct à la HAL : ce sont les pilotes en mode noyau (KMD : Kernel Mode Drivers) qui respectent le modèle Windows Driver Model (WDM).

Le gestionnaire d'objets a accès à la base de registre de Windows.

Paramétrage du noyau[modifier | modifier le code]

Le paramétrage du noyau est fait

Historique[modifier | modifier le code]

Le noyau de Windows Millennium, 98, 95 et des versions plus anciennes[modifier | modifier le code]

Dans le noyau des anciennes versions de Windows, les différents composants pouvaient accéder directement à la couche matérielle via VxD (Virtual Device Driver).

Les plus anciens noyaux de Windows étaient multitâche coopératif et mono-utilisateur. Le nom du noyau était KRNL286.EXE pour le microprocesseur Intel 80286 et KRNL386.exe pour les processeurs Intel 80386, Intel 80486 et autres. Ce composant n'était pas un véritable noyau car il n'y avait pas de partition virtuelle de la mémoire vive physique en deux régions disjointes (espace noyau et espace utilisateur).

La première version du noyau NT[modifier | modifier le code]

La première version officielle du noyau de windows NT est la version 3.1, en 1993. L'un des concepteurs du noyau est David Cutler, qui avait travaillé précédemment à la conception du système d'exploitation VMS de la société DEC.

F. van Wensveen indique les points communs suivants entre les noyaux des 2 systèmes d'exploitation:

Windows 64 bits : PatchGuard pour protéger le noyau[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Kernel Patch Protection.

Les versions 64 bits de Windows (XP, 2003, Vista et Windows 7) ont un composant PatchGuard dont le but est de protéger le noyau contre toute forme de modification (i.e. un patch) et donc de rendre Windows moins vulnérable à l'introduction d'un rootkit (une porte dérobée).

L'introduction de ce composant pose des problèmes aux éditeurs d'anti-virus. Dans l'état actuel de Vista (janvier 2007), l'API fournie par Microsoft n'est pas assez complète pour les besoins spécifiques des éditeurs d'anti-virus.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]