Nonia Celsa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nonia Celsia
Conjoint
Descendants

Nonia Celsa est le nom donné par l’Histoire Auguste à l'épouse de l’empereur romain Macrin qui régne brièvement en 217-218. Elle est présentée comme la mère de Diaduménien (né en 208). Faute de preuves historiques réélles, son existence est considérée comme très douteuse.

Analyse de la seule source[modifier | modifier le code]

La seule référence à son existence est une lettre reprise dans la biographie de Diaduménien dans l’Histoire Auguste. Prétendument écrite par Macrin après qu'il est devenu empereur, cette lettre, destinée à son épouse, commence par ces phrases : « Opelius Macrin à son épouse Nonia Celsa. Le bonheur qui nous est arrivé, chère épouse, est inestimable.[1]. » De tels documents sont considérés comme des contrefaçons ; le rédacteur de l’Histoire Auguste est connu pour inventer des personnes ou des noms et produire des lettres fictives. Sans autre preuve, l’existence de Nonia Celsa reste très douteuse[2],[3]. Pour André Chastagnol, le nom même de Nonia Celsa est une invention de l’Histoire Auguste[4]. Lors du VIe colloque sur l’Histoire Auguste , l'experte en prosopographie Raepsaert-Charlier signale le caractère éminemment suspect des deux termes de cette appellation : les personnages dénommés Nonius ou Celsius dans l’Histoire Auguste sont des inventions de l'auteur[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire Auguste, Vie d'Antonin Diadumène, VII.
  2. W. Kroll, Paulys Real-Encyclopadie der classischen Altertumswissenschaft by G. Wissowa, XVII.1 pp. 901-902
  3. Syme 1958, p. 58 et 102.
  4. Chastagnol 1994, p. 445.
  5. (en) Birley Anthony R., « Compte-rendu du Historiae Augustae Colloquium Argentoratense », L'antiquité classique, tome 69, 2000. pp. 501 lire en ligne.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]