Niklot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Niklot
Niklot statue.jpg

Statue de Niklot

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Burg Werle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Niklot Ier, né vers 1090, tué en août 1160 à Bützow. Il fut prince des Obodrites des Chizzinites et des Cirpanites de 1131 à 1160. Il fut également seigneur de Schwerin.

Famille[modifier | modifier le code]

Niklot Ier est d'origine inconnue il est le père de trois fils:

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut le dernier souverain du peuple des Obodrites. Il est prince de 1131 à 1160, des Obodrites, des Chizinites, des Cirpanites, il fut également prince de Schwerin, Quetzin et Malchow. Jusqu'à l'âge de trente ans il résiste aux exigences germaniques, en particulier celles d'Henri le Lion, il s'opposa à la christianisation de son peuple.

Sa résistance débuta en 1129, lorsque Lothaire II donna le territoire des Obodrites à son vassal Knud Lavard. Niklot Ier combattit avec le neveu de Henri de Liubice († 1127), Pribislav contre Lothaire II et Knud Lavard, lorsque ce dernier est assassiné en 1131 lors d'un conflit de succession au Danemark, Pribislav de Wagrie et Niklot se partagent le territoire des Obodrites, Niklot reçoit la partie est. Les années suivantes Niklot s'allie avec des nobles saxons, comme Adolphe Ier de Holstein pour affaiblir Pribislav.

En 1147, ses alliés, les Danois, les Polonais, les Tchèques s'allièrent pour entreprendre une croisade contre lui. Le royaume de Niklot surmonta cette attaque, mais des années plus tard, Valdemar Ier de Danemark et Henri le Lion conquirent l'ouest du pays des Obodrites. En 1160, les deux souverains décidèrent de lui livrer bataille. En août 1160, Niklot Ier fut tué à Bützow, les Obodrites perdait leur prince et leur liberté. Son fils Pribislav se convertit au christianisme, en 1167, il peut recouvrer l'héritage de son père.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Niklot Ier est la fondateur de la Maison de Mecklembourg, il fut l'ascendant des princes de Mecklembourg, des ducs de Mecklembourg, des comtes de Schwerin et de Ratzebourg.

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]