Nicolas d'Angennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nicolas d'Angennes
Fonction
Ambassadeur
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Enfant
Autres informations
Distinctions

Nicolas d'Angennes (1533-1611), seigneur de Rambouillet et vidame du Mans, fut capitaine des gardes du corps du roi Charles IX, chambellan d'Henri III et vice-roi de Pologne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Jacques d'Angennes († en 1562), il épousa en 1567, Julienne d'Arquenay (alors âgée de 15 ans), et obtint le château de Champfleury à Arquenay (dans l'actuel département de la Mayenne). Il accompagna en 1573 le duc d'Anjou pour son couronnement comme roi de Pologne à Cracovie. Il fut admis dans l'ordre des chevaliers du Saint-Esprit le 31 décembre 1580. Catholique, il est toujours resté très attaché à Henri IV. Lorsque les Ligueurs emmenèrent son épouse prisonnière, à Sablé, il se lança à leur poursuite et reprit la ville en 1590 mais il fut battu par Philippe-Emmanuel de Lorraine, duc de Mercœur à Craon.

Son fils, Charles d'Angennes (1577-1652), épousa la célèbre Catherine de Vivonne (1588-1665) : parents de la non moins célèbre Julie d'Angennes, marquise puis duchesse de Montausier.

L'épître dédicatoire de Cornélie de Robert Garnier lui est adressée: A Monseigneur de Rambouillet, Chevalier de l'ordre du Roy, conseiller en son Conseil privé, Capitaine de ses Gardes, Seneschal et Lieutenant pour sa Majesté au pays et Comté du Maine. Il en allait de même pour la tragédie d'Hippolyte.

Nicolas d'Angennes au petit écran[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]