Nicolas Ier d'Opava

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nicolas Ier d'Opava
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Church of Saint John the Baptist and Saint John the Evangelist (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Agnès de Kuenring (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Venceslas II de Bohême
Agnès de Bohême (d)
Elisabeth de Bohême (en)
Cunégonde de Bohème
Jean de Bohême (d)
Agnes, daughter of Ottokar II (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Adélaïde de Habsbourg (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Nicolas II d'Opava
Venceslas Přemyslide (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Catholique romain (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Nicolas Ier d'Opava (tchèque : Mikuláš I. Opavský) (né vers 1255 – mort le 25 juillet 1318), duc d'Opava de 1269 à 1278 puis de 1281 à 1289 et enfin de 1306 à 1308.

Origine[modifier | modifier le code]

Nicolas est le fils nature du roi Ottokar II Přemysl et de sa maitresse Agnès de Kuenring. Il est investi duc d' Opava domaine centré sur la cité d'Opava (en allemand Troppau) capitale de la Silésie tchèque, et devient ainsi l'ancêtre de la lignée cadette des princes Přemyslides de Silésie qui s'éteint en 1521.

Nicolas est légitimé par son père, mais exclu de la succession, le 6 octobre 1260 avec l'accord du pape Urbain IV il est élevé à la cour de Prague. Comme son demi-frère légitime Venceslas II est l'héritier du royaume de Bohême, Nicolas reçoit de son côté en 1269 le duché d'Opava dans un territoire dépendant du margraviat de Moravie. Il combat avec son père lors de la fatale bataille de Marchfeld en 1278 et il est fait prisonnier par les forces du roi de Hongrie, Il retrouve son duché en 1281 sur l'intervention du vainqueur Rodolphe Ier de Habsbourg dont il épouse ensuite une nièce putative. Il voit sa souveraineté sur son duché contestée par la veuve de son père Cunégonde de Slavonie, qui s'était retirée dans la région et il perd son domaine en 1289.

Nicolas Ier récupère le duché d'Opava en 1306 après le meurtre du dernier représentant légitime des Přemyslides de Bohême Venceslas III de Bohême qui est assassiné à Olomouc. La couronne de Bohême passe alors au beau-frère de Venceslas III, Henri de Goritz duc de Carinthie et Nicolas doit accepter que son duché soit engagé en 1308 en faveur du duc Piast de Silésie Boleslas III le Prodigue, mari de la sœur de Wenceslas III, Marguerite de Bohême, duchesse consort de Wroclaw. Le successeur du roi Henri, Jean Ier de Luxembourg lui-même époux d'une autre sœur de Venceslas III, Elisabeth de Bohême rachète le duché engagé en 1311 et en 1318 il le restitue après la mort de Nicolas Ier, le 25 juillet à son fils Nicolas II d'Opava.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

En 1283/1285 Nicolas épouse une nièce putative de Rodolphe Ier de Habsbourg nommée Adelheid († 1313) ils ont trois enfants:

Annexes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh, Francfort-sur-le-Main, 2004 (ISBN 3465032926), Die Herzoge von Troppau, Jägerndorf, Leobschütz und Ratibor des Stammes der Przemysliden Volume III Tafel 18.
  • (en) & (de) Peter Truhart, Regents of Nations, K. G Saur Münich, 1984-1988 (ISBN 359810491X), Art. « Troppau », p.  2.455-2.456.

Articles liés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]