Nicolas Gerhaert de Leyde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Gerhaert de Leyde
Nicolaus von Leyden, Self-portrait.JPG

Buste d'homme accoudé (avant 1467),
parfois présenté comme un autoportrait,
Strasbourg, musée de l'Œuvre Notre-Dame[1].

Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Nicolas Gerhaert de Leyde (ou Nikolaus Gerhaert van Leyden), dit Nicolas de Leyde, peut-être né à Leyde (aujourd'hui aux Pays-Bas) vers 1420-1430, et mort à Wiener Neustadt (Autriche) le , est un sculpteur probablement d'origine flamande, l'un des artistes les plus importants de la fin du Moyen Âge septentrional[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolas Gerhaert de Leyde est actif de 1462 à 1473, notamment à Trèves (Allemagne), Strasbourg, Constance (Allemagne) et Vienne (Autriche).

Collections publiques[modifier | modifier le code]

En Allemagne
  • Baden-Baden, collégiale : Crucifix de Baden-Baden, 1467[2] ;
  • Francfort : Deux têtes de prophète et de sibylle, fragments du portail de la Chancelerie de Strasbourg ;
En Autriche
En France

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Musée de l'Œuvre Notre-Dame à Strasbourg [1]
  2. (de) Mechtild Ohnmacht, Das Kruzifix des Niclaus Gerhaert von Leyden in Baden-Baden von 1467 : Typus, Stil, Herkunft, Nachfolge, P. Lang, Francfort, Berlin, Berne, 1973, 157 p. (ISBN 3-261-00868-7) (texte remanié d'une thèse, Munich, 1971).
  3. Philippe Lorentz, « Nicolas Gerhaert de Leyde et le chanoine Conrad de Bussnang : au cœur d'un réseau de commanditaires », in Fabienne Joubert (dir.), L'artiste et le clerc : commandes artistiques des grands ecclésiastiques à la fin du Moyen Âge (XIVe-XVIe siècles), Presses Paris Sorbonne, 2006, p. 305-328, (ISBN 9782840504382)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Lilli Fischel, Nicolaus Gerhaert und die Bildhauer der deutschen Spätgotik, F. Bruckmann, Munich, 1944, 192 p.
  • (de) Renate Kohn, « Eine bisher unbekannte Grabinschrift des Niclas Gerhaert von Leyden », Wiener Geschichtsblätter 48, Vienne, 1993, p. 164-170
  • (de) August Richard Maier, Niclaus Gerhaert von Leiden : ein niederländer Plastiker des 15. Jahrhunderts : seine Werke am Oberrhein und in Österreich, Buchdruckerei J. H. E. Heitz, Strasbourg, 1910 (fac simile publié en 2010, BiblioBazaar, 116 p. (ISBN 9781145281721))
  • (de) Alfred Schädler, « Studien zu Nicolaus Gerhaert von Leiden : die Nördlinger Hochaltarfiguren und die Dangolsheimer Muttergottes in Berlin », in Jahrbuch der Berliner Museen, 16, 1974
  • (de) Susanne Schreiber, Studien zum bildhauerischen Werk des Niclaus (Gerhaert) von Leiden, P. Lang, Francfort, Berlin, Berne, 2004, 274 p.
  • (de) Ernstotto Solms-Laubach (comte), « Die 'schöne Bärbel' von Ottenheim : Kopf einer Büste von Nikolaus Gerhaert von Leyden. Eine Neuerwerbung des Städelschen Kunstinstituts, die im Liebieghaus ausgestellt wurde », in Frankfurter Wochenschau, 33, 1935
  • (de) Wilhelm Voege, Ueber Nicolaus Gerhaert und Nicolaus von Hagenau, Leipzig, 1913
  • (de) Otto Wertheimer, Niclaus Gerhaert : seine Kunst und seine Wirkung, Deutscher Verein für Kunstwissenschaft, Berlin, 1929, 107 p.
  • Anne Liebreich, « Le style de Nicolas Gerhaert de Leyde », in Revue belge d'archéologie et d'histoire de l'art, 6, 1936
  • Roland Recht, Nicolas de Leyde et la sculpture à Strasbourg : 1460-1525, Presses universitaires de Strasbourg, 1987, 417 p., (ISBN 2868202111[à vérifier : ISBN invalide])
  • Roland Recht,Cécile Dupeux, Steffan Roller Nicolas de Leyde, un sculpteur au cœur de l'Europe médiévale, Musées de Strasbourg, 2012 (ISBN 2351250958) (catalogue de l'exposition au Musée de l'Œuvre Notre-Dame, du 30 mars au 2 juillet 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :