Nick Auf der Maur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auf der Maur.
Nick Auf der Maur
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
Nationalité
Activité
Enfant

Nick Auf Der Maur (né à Montréal le - ) était un journaliste, et conseiller municipal montréalais, également connu pour ses activités de noceur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Longtemps chroniqueur au quotidien The Gazette, il était un farouche opposant au maire Jean Drapeau. Il a d'ailleurs écrit The Billion-Dollar Game: Jean Drapeau and the 1976 Olympics pour dénoncer les dépassements de coûts des Jeux olympiques d'été de 1976. Il a longtemps été impliqué en politique municipale au sein de différentes formations politiques, participant entre autres à la formation du Rassemblement des citoyens de Montréal (RCM) en 1974. Il a été élu conseiller municipal de la ville de Montréal à cinq reprises, entre 1974 et 1994, changeant parfois de partis ou siégeant comme indépendant, en raison de son franc-parler. Il sera parmi les 457 gens à se faire arreter lors de la crise d'Octobre 70.

Il a tenté à plusieurs reprises de se présenter aux élections provinciales et fédérales sous les bannières de plusieurs partis, dont l'Alliance démocratique[1] et le Nouveau Parti démocratique, sans jamais être élu député. Il a aussi été un candidat défait du Parti Progressiste-Conservateur en 1984 dans la circonscription de Notre-Dame-de-Grâce.

Une ruelle porte son nom dans l'ouest du centre-ville de Montréal. La ruelle Nick-Auf Der Maur, perpendiculaire à la rue Crescent, est située dans un secteur animé de la ville, où l'on retrouve de nombreux bars et pubs fréquentés majoritairement par des anglophones.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Dans ses chroniques, un de ses sujets de prédilection était sa fille, Melissa Auf der Maur, qu'il a eue avec Linda Gaboriau, première femme DJ à Montréal. Sa fille est aujourd'hui musicienne, leader du groupe Auf der Maur et ancienne bassiste de Hole et des Smashing Pumpkins.

Plusieurs de ses chroniques ont été publiées sous le titre Nick: a Montreal Life, dont la préface a été signée d'un ami de longue date, l'écrivain Mordecai Richler.

Environ 3 000 personnes ont assisté à ses funérailles en , trois jours avant célébrer son 56e anniversaire. Il est enterré au Cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

Notes et références[modifier | modifier le code]