Neal Sher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Neal Sher
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ManhattanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Neal M. Sher ou Neal Matthew Sher connu comme Neal Sher, né le à Brooklyn, New York et mort le à New York[1], est un avocat et chasseur de nazis américain qui a été chef du Bureau des enquêtes spéciales et directeur exécutif de l'American Israel Public Affairs Committee (AIPAC).

Biographie[modifier | modifier le code]

Neal Sher[2],[3],[4] est né le 25 août 1947 à Brooklyn, New York. Il est le fils de Benjamin Sher et de Sally Cohen. Benjamin Sher est un postier, qui durant la Seconde Guerre mondiale participe à la Bataille de Normandie. Sally Sher est examinateur contrôle des loyers pour le New York City Housing and Development Administration[1].

Études[modifier | modifier le code]

Neal Sher termine son B.A. de l'université Cornell en 1968 et reçoit son diplôme en droit de l'université de New York en 1972[1].

Avocat[modifier | modifier le code]

Il est greffier pour le juge Barrington Parker du Federal District Court de Washington après la faculté de droit. Il devient ensuite avocat du travail en pratique privée[1].

Chasseur de nazis[modifier | modifier le code]

De 1983 à 1994, Sher a dirigé le Bureau des enquêtes spéciales (OSI), l'unité des poursuites nazies du ministère de la Justice, où il a supervisé la dénaturalisation et l'expulsion de dizaines d'anciens criminels de guerre nazis[5] Son enquête sur le passé nazi de l'ancien secrétaire général des Nations Unies Kurt Waldheim a abouti à la présentation par Sher d'un rapport au procureur général des États-Unis. Ce rapport, à son tour, a conduit à l'inscription de Waldheim sur la liste de surveillance des personnes inéligibles pour entrer aux États-Unis. En 1989, Sher a reçu le prix Raoul Wallenberg pour son travail[6].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) In the matter of Josef Mengele : a report to the Attorney General of the United States, October 1992[7]
  • (en) Anti-Semitism and Holocaust denial in the Internet era[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en-US) Richard Sandomir, « Neal Sher, U.S. Government’s Leading Nazi Hunter, Dies at 74 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  2. (en) Ron Kampeas. Neal Sher, Nazi hunter and former AIPAC director, dies at 74. jta.org. October 7, 2021.
  3. (en) Neal Sher, the US government’s top Nazi hunter, dies at 74. exbulletin.com. October 7, 2021.
  4. (en) Neal M.Sher. Spielberg's special gift to me. jewishworldreview.com.August 20, 1998.
  5. Neal Sher, In hindsight, Carter book seen as part of an awkward pattern, December 26, 2006
  6. Robert Tomasson, « Social Events », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. a et b (en) Sher, Neal M. worldcat.org.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]