Néo-banque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Avec le développement d'internet, des nouvelles banques dites néo-banques émergent[1],[2]. Les néo-banques sont généralement exclusivement accessibles depuis une application via un smartphone.

Principe[modifier | modifier le code]

Ce sont des services bancaires sans guichet pour la plupart, exception faite des filiales des grands groupes bancaires ou autre acteur économique[réf. souhaitée].

Bien que le mot « néo-banque » signifie stricto sensu « nouvelle banque », ces nouveaux acteurs ne sont généralement pas des banques à proprement parler, dont l'activité principale est de fournir des moyens de paiement, dépôt et crédit à leurs clients. Les néo-banques sont ainsi le plus souvent des établissements de paiement, sans licence bancaire. Cette limite ne leur permet pas d'accoler les mots « banque » ou « bank » à leurs noms, de proposer du crédit [2] ou de collecter directement les dépôts de leurs clients (les fonds sont alors stockés dans un compte dit de « cantonnement » au sein d’une banque régulée). Les néo-banques ne permettent pas à leurs clients d'encaisser des chèques ni ne proposent de solutions d'épargne et d'investissement[3],[4],[5].

En Europe, le Royaume-Uni est le pionnier des néo-banques, avec Atom Bank, Monzo ou encore Revolut[6]. En Allemagne, N26[7] est disponible dans plusieurs pays européens. Le finlandais Ferratum est spécialisé dans les micro-crédits outre la banque mobile. L'ensemble de ces néo-banques ont la particularité d'être de vraies nouvelles banques et de ne pas s'adosser sur des établissements bancaires existants.

D'autres néo-banques se basent sur des réseaux de distribution déjà existant, le produit est alors vendu dans un coffret en libre service. Le Compte Nickel en France, s'appuie sur le réseau de buralistes, C-zam du groupe Carrefour, s'appuie naturellement sur son réseau de magasin. Morning, devenue filiale du groupe E.Leclerc (Banque Edel)[8] est l'une des premières néo-banques françaises. En juin 2017, la banque mobile Soon est intégré dans les services de sa maison mère Axa[9]. En novembre 2017, après plusieurs reports de son lancement, Orange Bank entre sur ce marché et profitant de son réseau de boutiques, devient le premier grand acteur de ce secteur. EKO banque mobile du Crédit agricole[10] est lancé dans la foulée. En mai 2019, une autre néo-banque française fait son apparition et se positionne sur le marché des banques pour adolescents : Kard[11].

Des néo-banques se développent aussi autour des services pour les professionnels[12] comme Anytime[13], Ditto Bank[14], Ibanfirst, Monaize ou Qonto[15],[16].

Typologie[modifier | modifier le code]

On peut distinguer plusieurs typologies :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les néo-banques pullulent mais se cherchent encore, Aude Fredouelle, journaldunet.com, 17 octobre 2016
  2. a et b Orange Bank débarque après une multitude de "néobanques", Delphine Cuny, latribune.fr, 31 octobre 2017
  3. « Tout comprendre sur les Néobanques », sur Mon-Banquier.eu (consulté le 13 avril 2020)
  4. « Revolut - Avis et test complet - Néobanque », sur Mon-Banquier.eu (consulté le 13 avril 2020)
  5. « N26 - Avis et test complet - Néobanque », sur Mon-Banquier.eu (consulté le 13 avril 2020)
  6. Banque digitale : quasi-gratuite, Revolut voit grand, Boris Cassel, leparisien.fr, 7 octobre 2017
  7. N26, le pionnier de la banque mobile, Pauline Houede, lesechos.fr, 3 novembre 2017
  8. Pourquoi la banque de E.Leclerc rachète la fintech Morning, Ninon Renaud, lesechos.fr, 30 mars 2017
  9. Banque digitale : Soon fait place nette à AXA Banque, Philippe Guerrier, .itespresso.fr, 21 juin 2017
  10. Pour contrer Compte Nickel et Orange Bank, Crédit agricole lance Eko à 2 euros, Delphine Cuny, latribune.fr, 8 novembre 2017
  11. « Kard dynamise les codes bancaires de la génération Z », sur business.lesechos.fr, (consulté le 20 juin 2019)
  12. « 3 comptes bancaires pour les freelances », sur finanpole.fr, webzine, (consulté le 22 février 2019)
  13. « Anytime se rêve en supermarché de services bancaires », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le 2 février 2018)
  14. Fabien Courant, « Ditto Bank : Voyagez partout, tranquillement ! », sur banquesenligne.org
  15. Qonto, La Néobanque Qui Séduit Tous Les Entrepreneurs, forbes.fr, 7 novembre 2017
  16. « Qonto, le compte courant pour les pros », sur finanpole.fr, webzine, (consulté le 22 février 2019)
  17. Ma French Bank, de la Banque Postale, sera lancée en 2019, Delphine Cuny, latribune.fr, 8 février 2018
  18. Pourquoi BPCE ne lancera pas une vraie banque mobile en France, Delphine Cuny, latribune.fr, 31 janvier 2018
  19. Orange Bank et les (nombreuses) autres banques mobiles en un tableau, Juliette Raynal, usine-digitale.fr, 2 novembre 2017