Qonto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Qonto
logo de Qonto

Création
Fondateurs Alexandre Prot, Steve Anavi
Forme juridique Société par actions simplifiée (SAS)
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Steve Anavi, Alexandre Prot
Activité Autres intermédiations monétaires
Effectif 20 à 49 salariés (tranche INSEE)
SIREN 819 489 626
Site web qonto.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d'affaires comptes non disponibles[1]

Qonto est une entreprise française qui fait partie de la catégorie des néo-banques créée en par Alexandre Prot et Steve Anavi[2]. Qonto propose ses services aux petites, très petites entreprises et aux indépendants[3] et ne dispose d’aucune agence physique. Elle n'a pas le statut de banque mais d'établissement de paiement et les fonds confiés sont « cantonnés » au Crédit mutuel Arkéa qui est l'établissement de crédit de Qonto[4][source insuffisante]. Elle est exploitée par la société Olinda et vend des services pour les entrepreneurs[5].

L’entreprise a lancé son service en France en et s'est étendue en Espagne, en Allemagne et en Italie en 2019[6].

Historique[modifier | modifier le code]

Création, levées de fonds et agréments[modifier | modifier le code]

Co-fondée par Alexandre Prot, fils de Baudouin Prot, ancien président de BNP Paribas, Qonto a obtenu une levée d'amorçage de 1,6 million d’euros est annoncée en janvier 2017 auprès d’Alven Capital, Valar Ventures et plusieurs business angels[7]. En , Qonto annonce une seconde levée de fonds de 10 millions d’euros auprès de ses deux principaux investisseurs  (Valar Ventures et Alven Capital) et lance son service[8].

2018 - 2020[modifier | modifier le code]

En , Qonto obtient l’agrément d’établissement de paiement auprès de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), rattachée à la Banque de France[9].

En , Qonto lève 20 millions d’euros supplémentaires en série B auprès de ses investisseurs historiques (Valar Ventures et Alven Capital). La Banque européenne d'investissement entre aussi au capital de Qonto. La société compte alors 25 000 entreprises clientes[6],[10]. Qonto lance Sésame Freelance, en partenariat avec Malt et Alan[11],[12].

En , Qonto annonce avoir dépassé les 3 milliards d’euros de transaction traitées depuis son lancement[12].

L’entreprise emploie 130 personnes en . Elle annonce recruter 100 nouveaux salariés en 2019[13].

En , Qonto annonce une levée record de 104 million d'euros[14],[15]. Ce tour de table est réalisé auprès des investisseurs historiques de l'entreprise tels qu'Alven et Valar mais de nouveaux investisseurs participent également, tels que le géant chinois Tencent[16]. Qonto a également annoncé sa volonté de déposer un dossier auprès de l'ACPR pour « devenir une vraie banque »[17].

En juillet 2020, Qonto annonce dépasser le cap des 100 000 clients[18]. En une année, et dans le contexte de pandémie de Covid-19, son portefeuille a quasiment doublé[19].

Critiques[modifier | modifier le code]

En 2020, dans le contexte de la crise sanitaire, les clients de Qonto ne peuvent bénéficier du prêt garanti par l'État (PGE), du fait que seules les banques traditionnelles sont autorisées à distribuer les prêts garantis par l'État[20], alors que Qonto n'est considéré que comme un établissement de paiement uniquement[21].

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.societe.com/societe/olinda-819489626.html
  2. « Qonto, la start-up qui veut simplifier les démarches bancaires », sur challenges.fr, .
  3. Fabien Courant, « Qonto : le compte en ligne des entrepreneurs », sur Banquesenligne.org
  4. "Comment mes fonds sont-ils protégés ?" sur le site de Qonto.
  5. « Qonto, La Néobanque Qui Séduit Tous Les Entrepreneurs | Forbes France », Forbes France,‎ (lire en ligne, consulté le 30 avril 2018).
  6. a et b GUILLAUME BREGERAS, « Qonto lève 20 millions d'euros pour viser l'international », sur Les Echos Executives, (consulté le 9 décembre 2018).
  7. « Qonto annonce une levée d'amorçage de 1,6 millions d'euros », sur Boursier.com (consulté le 9 décembre 2018)
  8. (en-US) « Qonto launches its digital bank accounts for small companies », sur TechCrunch (consulté le 9 décembre 2018).
  9. « La néobanque Qonto obtient un agrément d'établissement de paiement - Actualités Fintech », sur L'AGEFI, (consulté le 9 décembre 2018).
  10. « La néobanque pour entreprises Qonto lève 20 millions d'euros », sur La Tribune (consulté le 9 décembre 2018)
  11. Guillaume Bregeras, « Alan, Malt et Qonto s'associent pour aider les travailleurs indépendants », sur Les Échos Executives, (consulté le 9 décembre 2018)
  12. a et b Audrey Chabal, « Sésame, Un Bouquet De Services Pour Les Freelances, Lancé Par Malt, Qonto Et Alan », sur Forbes France, (consulté le 9 décembre 2018).
  13. « Qonto lève 20 millions d'euros pour pénétrer le marché européen », sur usine-digitale.fr (consulté le 9 décembre 2018).
  14. Danièle Guinot, « La néobanque française Qonto lève 104 millions d’euros », sur Le Figaro.fr, (consulté le 21 janvier 2020)
  15. (en-US) « Challenger business bank Qonto raises $115 million round led by Tencent and DST Global », sur TechCrunch (consulté le 21 janvier 2020)
  16. « Le chinois Tencent poursuit son incursion dans la fintech française », sur Les Echos, (consulté le 21 janvier 2020)
  17. « La néobanque Qonto réalise une levée de fonds record dans la fintech française », sur Les Echos, (consulté le 21 janvier 2020).
  18. « Pour ses 3 ans, la néobanque Qonto annonce avoir franchi le cap des 100 000 clients », sur usine-digitale.fr, L'Usine Digitale, .
  19. Emmanuelle Delsol, « Qonto recrute 50 personnes dont 20 développeurs avant fin 2020 - Le Monde Informatique », sur LeMondeInformatique, (consulté le 10 novembre 2020).
  20. « Prêt garanti par l’État (PGE) : les néo-banques se heurtent à leur jeunesse », sur Presse Citron, .
  21. « Des dizaines de milliers de clients de néobanques se retrouvent privés du prêt garanti par l'État », sur BFM TV, .

Lien externe[modifier | modifier le code]