Myrte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Myrte
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
l'appellation « Myrte » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après
Dessin de myrte dans une encyclopédie de 1892

Taxons concernés

Dans l'ordre des Myrtales :

Le mot Myrte est un terme du vocabulaire courant qui désigne plusieurs espèces de plantes généralement de type arbuste à feuilles persistantes aromatique. Ce nom ne correspond pas à un niveau précis de classification scientifique des espèces. C'est-à-dire qu'il s'agit d'un nom vernaculaire dont le sens est ambigu en biologie car il désigne seulement une partie des différentes espèces de plantes classées dans l'ordre des Myrtales, notamment dans la famille des Myrtaceae. Cette famille regroupe en effet à la fois des myrtes, mais aussi par exemple le Giroflier (Syzygium aromaticum), ou encore les Eucalyptus et le Goyavier (Psidium guajava). Le plus souvent toutefois, en disant « Myrte », une majorité de francophones fait référence au Myrte commun (Myrtus communis).

Plusieurs de ces plantes sont utilisés pour leurs parties aromatiques. Le myrte était une épice célébrée par l'Antiquité pour ces vertus médicinales et culinaires. Les baies du Myrte commun servaient de succédané au poivre, et celles du Myrte piment sont connues pour remplacer toutes les autres épices.

Physiologie, comportement et écologie[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques générales des Myrtes sont celles des Myrtales, avec des nuances pour chaque espèce : voir les articles détaillés pour plus d'informations sur leur description ou leur mode de vie.

Noms français et noms scientifiques correspondants[modifier | modifier le code]

Liste alphabétique de noms vulgaires ou de noms vernaculaires attestés[1] en français.
Note : certaines espèces ont plusieurs noms et figurent donc plusieurs fois dans cette liste. Les classifications évoluant encore, certains noms scientifiques ont peut-être un autre synonyme valide. En gras, l'espèce la plus connue des francophones.

Par analogie[modifier | modifier le code]

Plusieurs autres espèces ont un nom contenant aussi le mot myrte, mais en raison d'une ressemblance plus ou moins lointaine avec le Myrte commun :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Attention aux appellations et traductions fantaisistes circulant sur l'Internet
  2. a b c d e f et g Meyer C., ed. sc., 2015, Dictionnaire des Sciences Animales. [lire en ligne]. Montpellier, France, Cirad.
  3. a b c d et e Nom en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada
  4. Nom en français d'après Dictionary of Common (Vernacular) Names sur Nomen. [lire en ligne]
  5. Mm. J.-B. Battandier et L. Trabut, « Contribution à la Flore du pays des Touaregs (Suite) », Bulletin de la Société Botanique de France, vol. 58, no 6,‎ , p. 671 (ISSN 0037-8941, DOI 10.1080/00378941.1911.10832371, lire en ligne, consulté le 23 janvier 2021)
  6. a b c d e f g h i et j (en) Base de données mondiale de l'OEPP, « Résultats de recherche pour Myrte », sur gd.eppo.int (consulté le 23 janvier 2021)
  7. « Myrte citroné », sur jardinage.ooreka.fr (consulté le 16 octobre 2020)
  8. a b c d et e Nom en français d'après l'Inventaire National du Patrimoine Naturel, sur le site Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)
  9. a b c d et e Nom en français d'après tela-botanica
  10. Jérémy Migliore, Empreintes des changements environnementaux sur la phylogéographie du genre Myrtus en Méditerranée et au Sahara, Aix-Marseille 3, (lire en ligne)
  11. a et b Nom en français d'après la fiche de cette espèce dans Brouillet et al. 2010+. VASCAN (Base de données des plantes vasculaires du Canada) de Canadensys.