Musée Fernand Léger - André Mare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée Fernand Léger - André Mare
Musee Leger Mare.jpg
Informations générales
Ouverture
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
3 rue des Jacobins - 6 rue de l'Hôtel-de-Ville

Le musée Fernand Léger - André Mare est un musée situé à Argentan dans l'Orne et consacré aux œuvres des célèbres artistes français du XXe siècle Fernand Léger et André Mare. Le musée, ouvert en juillet 2019, est installé dans la maison d'enfance du premier de ceux-ci.

Historique[modifier | modifier le code]

La mère de Fernand Léger s'installe dans cette maison en 1884, après la mort du père du futur artiste[1].

Fernand Léger et André Mare sont tous deux élèves du collège Mézeray d'Argentan[2]. Fernand Léger est de 4 ans l’aîné d’André Mare, mais leur passion commune pour la peinture les rapproche. En 1904[1], Mare rejoint Léger à Paris où ils partagent un atelier, rue Saint-Placide (Montparnasse). Après le départ d’André Mare pour le service militaire et celui de Fernand Léger en Corse pour soigner un débute de tuberculose, les deux jeunes hommes échangent une fructueuse correspondance qui révèle leurs recherches d’artistes en devenir[3].

Une plaque commémorative est apposée sur le mur de la maison par Nadia Léger, veuve de l'artiste, en mai 1981. La maison est acquise par la ville en 1990. Le projet de musée est acté à la fin de l'année 2015[1].

Le musée ouvre ses portes au public le .

Collections[modifier | modifier le code]

Les collections du musée évoquent les deux artistes d'Argentan, l'un maître du cubisme et l'autre un des fondateurs de l'Art déco[1].

Le musée présente une trentaine d'œuvres[4] et rend hommage aux Constructeurs de Fernand Léger.

Une œuvre précoce de Fernand Léger (1899), Cycles X, est acquise grâce à une action de mécénat et à une vente à prix modique eu égard à l'estimation. Cette œuvre fait partie des rares travaux datés d'avant 1910 non détruits par l'artiste[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Musée Fernand Léger – André Mare », sur site de la ville d'Argentan.
  2. Benoît Noël, « Fernand Léger et André Mare, Normands pur jus », revue Le Pays d’Auge, mars-avril 2017
  3. Tristan Rondeau - Préface de Michel Onfray, Fernand Léger – Lettres à Charlotte et André Mare (1906-1932), Livarot Pays d’Auge, Editions BVR, 2019
  4. a et b « Le futur musée Fernand Léger - André Mare d'Argentan fait l'acquisition d'un “véritable trésor” », sur france3-regions, .

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]