Mulsum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
À droite, une bouteille de mulsum reconstitué.

Le mulsum (parfois dénommé clarea ou aloja)[1] est un vin typique de l'époque de l'Empire romain, mais aussi d'époques postérieures, particulièrement chez les Wisigoths[2]. L'unique recette existante de ce vin assaisonné se trouve chez Columelle[3], dans laquelle le moût et le miel fermentent ensemble. Sa composition est très débattue. Étymologiquement, mulsum provient de mulcere, signifiant « caresser », indiquant son caractère assez délicat pour un vin.

Composition[modifier | modifier le code]

Concernant sa véritable composition, diverses hypothèses sont avancées.

Ainsi certains auteurs soutiennent que le mulsum s'élaborait avec le premier pressage du raisin auquel on ajoutait du miel, une fois le moût fermenté (il apparait parfois sous la dénomination « vin et miel » dans de nombreuses références) en proportion de quatre parts de vin pour une de miel[4],[5]. D'autres encore disent qu'il s'agit du vin nouveau enlevé peu de temps après le premier pressage, de telle sorte qu'il s'agit d'un vin jeune ; selon Isidore dans les Etymologiae[6].

Usages[modifier | modifier le code]

Le mulsum est donc une boisson alcoolisée, de goût sucré, très similaire à l'hydromel (se réalisant au contraire par la seule fermentation d'eau et de miel).

Il était coutume, à l'époque, d'offrir ce vin au début des banquets.

Il nous est aussi connu que, malgré la présence de miel dans sa composition, le mulsum était plus abordable que le miel pur, à l'époque de l'Empire romain[7].

Célébrations[modifier | modifier le code]

La Fira (foire) du Miel est célébrée au mois de novembre, par les populations de Lubie, Majorque, des Îles Baléares, d'Espagne, où vous pourrez profiter d'un bon mulsum, qui se fait une fois l'an pour la fête.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Casas, Bartolomé de las, 1484-1566., Apologética historia sumaria, Alianza, (ISBN 84-206-4066-2, 9788420640662 et 8420640670, OCLC 28377312, lire en ligne)
  2. (en) McGovern, Patrick E., Ancient wine : the search for the origins of viniculture, Princeton (N.J.), Princeton University Press, , 365 p. (ISBN 0-691-07080-6, 9780691070803 et 9780691127842, OCLC 51059117, lire en ligne)
  3. (es) Columel·la, Luci Juni. et Columel·la, Luci Juni., Libro de los árboles ; La labranza, Madrid, Gredos, ©2004-, 438 p. (ISBN 84-249-2742-7, 9788424927424 et 8424927389, OCLC 803751100, lire en ligne)
  4. Toussaint-Samat, Maguelonne, 1926-, A history of food, Blackwell Reference, (ISBN 0-631-17741-8, 9780631177418 et 0631194975, OCLC 25746443, lire en ligne)
  5. (es) Joseph Louis Elzèar Ortolán, Esplicación histórica de la Instituta del Emperador Justiniano : con testo, traducción y aclaraciones al fin de cada párrafo ; precedida de una generalización del derecho romano, según los testos antiguos y los últimos descubiertos, La Ilustración, Sociedad Tipográfica-Literaria Universal, (lire en ligne)
  6. González Cuenca, Joaquín., Las Etimologías de San Isidoro romanceadas, Ediciones Universidad de Salamanca, (ISBN 84-7481-233-X et 9788474812336, OCLC 17506122, lire en ligne)
  7. (es) Bernal Casasola, Darío. et Lagóstena, L., Figlinae baeticae : talleres alfareros y producciones cerámicas en la Bética romana (ss. II a.C.-VII d.C.) : actas del congreso internacional (Cádiz, 12-14 de noviembre de 2003), Oxford, John and Erica Hedges Ltd, , 754 p. (ISBN 1-84171-372-4 et 9781841713724, OCLC 58729679, lire en ligne)