Moustapha Adib

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mustapha Adib
Image dans Infobox.
Moustapha Adib en 2020.
Fonction
Ambassadeur du Liban en Allemagne (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (48 ans)
TripoliVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
مصطفى أديبVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Moustapha Adib Abdul Wahed, également orthographié Mustapha Adib (en arabe : مصطفى أديب), né le à Tripoli (Liban), est un universitaire et diplomate libanais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Moustapha Adib obtient un doctorat en science politique à l'université de Montpellier[1].

À partir de 2002, Moustapha Adib est enseignant, et depuis 2010 avec le titre de professeur, de droit constitutionnel, de droit public international et de science politique sur les partis politiques et les lobbies à l'université libanaise, à Beyrouth[1].

À partir de 2004, il est professeur invité en géopolitique à l'université de Poitiers[1]. Il est également à partir de cette année-là co-directeur, avec la professeure française Marie-Luce Pavia, des deux masters « Administration territoriale », de l'université de Montpellier et de l'université libano-francaise (ULF) au Koura[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Entre 2000 et 2004, il est conseiller auprès du ministre des Travaux publics et des Transports, puis entre 2004 et 2005, conseiller auprès du président du Conseil des ministres Najib Mikati dont il est un proche[2]. De 2005 à 2006, il est le représentant de ce dernier au Comité spécial en charge de la nouvelle loi électorale.

En 2011, il est nommé chef de cabinet du président du Conseil des ministres.

Le 18 juillet 2013, alors qu'il n'est pas un diplomate de carrière, il est accrédité comme ambassadeur du Liban en Allemagne[1]. Il est alors, selon Maya Khadra, en dépit de la crise économique au Liban, l'un des ambassadeurs les plus chers payés avec 33 000 dollars par mois[3].

Désignation avortée comme président du Conseil des ministres[modifier | modifier le code]

Il est nommé président du Conseil des ministres du Liban le par le président Michel Aoun à la suite de la démission du gouvernement dirigé par Hassan Diab, consécutive à la crise politique qui avait suivi l'explosion dans le port de Beyrouth et les importantes destructions dans la ville. Il était précédemment ambassadeur du Liban en Allemagne[4]. Il doit former un gouvernement d'indépendants[5]. Il renonce à former un gouvernement le 26 septembre 2020, en raison des dissensions entre partis politiques concernant l'attribution des ministères[6].

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en)"H.E. Mustapha Adib-Abdul-Wahed" sur le site Diplomatisches Magazin.
  2. « Liban : Mustapha Adib, un nouveau premier ministre issu du sérail politique », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le 3 septembre 2020).
  3. Ce qu'Emmanuel Macron ne comprend décidément pas au Liban, entretien avec Maya Khadra, atlantico.fr, 3 septembre 2020
  4. « Le diplomate Mustapha Adib désigné premier ministre du Liban », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2020).
  5. « Adib s'engage à former rapidement un gouvernement d'experts - L'Orient-Le Jour », sur www.lorientlejour.com, (consulté le 3 septembre 2020).
  6. « Liban : le Premier ministre désigné, Moustapha Adib, renonce à former un nouveau gouvernement », sur TV5MONDE, (consulté le 26 septembre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]