Moteur à combustion externe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moteur à combustion.

Le moteur à énergie externe ou moteur à combustion externe est une machine thermique où l'énergie est fournie par deux sources de température externes (une chaude et une froide) et convertie en énergie mécanique par l'intermédiaire d'un fluide caloporteur subissant un cycle thermodynamique fermé[1]. Aucune combustion n'a lieu à l'intérieur du moteur et le fluide demeure confiné dans le moteur.

La source chaude peut être sans combustion à proximité du moteur : soleil, moteur thermique ou centrale nucléaire.

Exemple de moteur à combustion externe avec un Moteur Stirling de type bêta.

Description[modifier | modifier le code]

Ces moteurs sont aussi connus sous le nom de « moteurs à air chaud » car historiquement ils utilisaient l'air comme fluide de travail[1]. Aujourd'hui, d'autres fluides sont plus largement utilisés comme l'hydrogène, l'hélium ou l'azote, ce qui fait que l'expression « moteur à air chaud » tend à disparaître.

Contrairement au moteur Stirling le gaz utilisé n'est pas nécessairement en circuit fermé et peut être, tout simplement, de l'air.

Dans les années 1970, ces moteurs affichaient un rendement supérieur aux moteurs thermiques classiques, pour la même puissance[réf. nécessaire], ce qui en fait une bonne solution du point de vue énergétique, mais ce type de moteur ne fut pas exploité industriellement[pourquoi ?].

Avantage[modifier | modifier le code]

L’apport d’énergie se faisant à l’extérieur du moteur toute source de chaleur et de froid peut être utilisée, avec plus ou moins de succès selon les températures atteintes et les couts des sources. Ce qui explique que l'énergie solaire, par exemple, et un cours d'eau peuvent sembler de bonnes solutions.

Inconvénient[modifier | modifier le code]

Du fait de son inertie thermique, le moteur à air chaud ne peut pas changer rapidement de régime, ce qui lui est souvent reproché[réf. souhaitée], mais qui peut être considéré comme un avantage dans certaines applications où l’apport de chaleur ne se fait pas de manière régulière (par exemple l’énergie solaire).

Types de moteurs à combustion externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Tout savoir sur les moteurs à air chaud, sur le site moteurairchaud.com, consulté le 27 août 2016.
  2. Les principes de fonctionnement du moteur Manson, sur moteurairchaud.com, consulté le 27 août 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]