Moteur Stirling-Vuilleumier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le moteur Stirling-Vuilleumier est un double moteur Stirling, dont le fluide de travail (en général l'hélium) est mis en commun.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Un des deux moteurs Stirling est utilisé en mode de travail : il est généralement alimenté en gaz naturel pour fournir un travail qui est ensuite restitué au deuxième moteur Stirling connecté. Ce dernier va fournir de la chaleur pour le chauffage (chaleur de combustion, mais aussi celle récupérée dans le circuit d'eau glycolée venant de serpentins dans le sol du jardin par l'intermédiaire d'un échangeur thermique).

Cette pompe à chaleur étudiée au Danemark ne fonctionne pas avec de l'électricité comme une pompe à chaleur traditionnelle mais avec du gaz naturel (notons toutefois que d'autres sources de chaleur sont également possibles).

Performances[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le moteur Stirling-Vuilleumier est une des pompes à chaleur les plus économes en énergie, car ayant un des meilleurs coefficient de performance au monde[réf. nécessaire]. En effet, elle ne nécessiterait quasiment aucun entretien, comme le moteur Stirling. Ce coefficient de performance est le seul à se rapprocher du de la valeur théorique maximale, c'est-à-dire de celui du cycle de Carnot (à hauteur d'environ 60%)[réf. nécessaire].

Plus de fluides frigorigènes[modifier | modifier le code]

L'hélium est préférable aux fluides frigorigènes tels que le R410 ou R407 car :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]