Moshoeshoe II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Moshoeshoe II du Lesotho)
Aller à : navigation, rechercher
Moshoeshoe II
Illustration.
Moshoeshoe II.
Titre
Roi du Lesotho[1]

(11 mois et 21 jours)
Premier ministre Ntsu Mokhehle
Prédécesseur Letsie III
Successeur 'Mamohato (régente)
Letsie III

(19 ans, 11 mois et 7 jours)
Premier ministre Leabua Jonathan
Justin Lekhanya (président du Conseil militaire)
Prédécesseur 'Mamohato (régente)
Successeur 'Mamohato (régente)
Letsie III

(9 ans, 10 mois et 29 jours)
Couronnement
Premier ministre Sekhonyana Nehemia Maseribane
Leabua Jonathan
Prédécesseur Seeiso
Gabasane Masopha (régente)
'Mantsebo Amelia 'Matsaba Sempe (régente)
Successeur Leabua Jonathan (chef de l'État)
'Mamohato (régente)
Prince héritier du Basoutoland

(21 ans, 10 mois et 10 jours)
Monarque Seeiso
Prédécesseur Simon
Successeur David
Biographie
Dynastie Seeiso
Nom de naissance Constantine Bereng Seeiso
Date de naissance
Lieu de naissance Thabang (Basutoland)
Date de décès (à 57 ans)
Lieu de décès Maseru (Lesotho)
Père Seeiso
Mère 'Mabereng [2]
Conjoint Tabita Masentle Lerotholie Mojala, reine 'Mamohato
Enfants Letsie III Red crown.png
Prince Seeiso Bereng Seeiso
Princesse Constance Christina 'M'aSeeiso

Moshoeshoe II
Monarques du Lesotho

Constantine Bereng Seeiso (né le et mort le ) fut chef suprême du Basoutoland et succéda à Seeiso le . Le , il est couronné roi du Lesotho indépendant sous le nom de Moshoeshoe II.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la suite d'élections contestées en janvier 1970, le Premier ministre Leabua Jonathan annule la consultation, déclare l'état d'urgence, suspend la constitution et dissous le Parlement. Il obtient le départ du roi en exil le 3 avril et cumule les fonctions de chef de l'État et de Premier ministre jusqu'en juin, date à laquelle il accepte le retour du roi lorsque celui-ci valide l'annulation des élections[3].

Il est à nouveau destitué le et son fils Letsie III est forcé le de devenir roi du Lesotho. Mosheshoe II se réfugie alors au Royaume-Uni.

Le , il redevient roi du Lesotho mais le , il meurt dans un accident de voiture sur une route montagneuse et son fils Letsie III redevient roi du Lesotho le .

Décès[modifier | modifier le code]

Le roi trouve la mort à l'âge de 57 ans dans un accident de la route, quand sa voiture plonge d'une route de montagne au matin du 15 janvier 1996, l'accident tue également son chauffeur[4]. D'après le gouvernement, Moshoeshoe était sorti à 1 h du matin afin de voir son bétail à Matsieng (en) et retournait à Maseru à travers les Maluti Mountains (en) quand sa voiture sortit de la route[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chef suprême du Basoutoland du 12 mars 1960 au 4 octobre 1966.
  2. Genealogy
  3. http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMEve?codeEve=590&langue=fr
  4. a et b Donald G. McNeil Jr., « King of Tiny Land Circled by South Africa Dies in Car Plunge », The New York Times, 16 janvier 1996.

Liens externes[modifier | modifier le code]