Montiano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montiano
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Forlì-Cesena 
Code postal 47020
Code ISTAT 040028
Préfixe tel. 0547
Démographie
Population 1 710 hab. (31-12-2010[1])
Densité 190 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 05′ 00″ N 12° 18′ 00″ E / 44.08333, 12.3 ()44° 05′ 00″ Nord 12° 18′ 00″ Est / 44.08333, 12.3 ()  
Altitude Min. 159 m – Max. 159 m
Superficie 900 ha = 9 km2
Divers
Saint patron Sant'Agata
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Montiano

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Montiano

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Montiano
Liens
Site web http://www.comune.montiano.fc.it/

Montiano est une commune italienne de la province de Forlì-Cesena dans la région Émilie-Romagne en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Entourée par Longiano, Cesena et Gambettola, la commune de Montiano est située sur une petite route provinciale à 7 km au Sud-Ouest de Savignano sul Rubicone. Le territoire s’étend sur 9,3 km2 a une altitude moyenne de 159 mètres (48 à 320 mètres).

Les grandes agglomérations sont : Milan à 280 km, Florence à 91 km, Bologne à 89 km (autoroute A1), Rome 245 (super-route A45), Venise 150 (super-route A45 et Romea)

Histoire[modifier | modifier le code]

La famille Guidi de Pesaro, vivait en partie à Montiano aux XVIIe et XVIIIe siècles. Le premier document faisant référence à Montiano date de 895 quand la comtesse lombarde Ingelrada le donna à l’archevêché de Ravenne.
Après une suite de longues oppositions entre Cesena et Rimini, à la fin du XIV e siècle Montiano fut assigné aux Malatesta (famille) de Cesena qui (en 1355) le défendirent de Ludovico Ordelaffi de Forlì.
En 1441, Montiano retourne sous l’église de Ravenne qui le cède à un noble de Ferrare.
Entre le XVe et XVIe siècle, le fief retourne sous Cesena qui le tînt jusqu’en 1570, quand le pape Pie V le cède au Malatesta de Roncofreddo qui y construisirent l’imposante ' ' Rocca ' '.
En 1654, par manque de descendance mâle des Malatesta, Montiano devient fief des Spada de Bologne qui l’administrèrent jusqu’en 1797, puis après l’abolition de la féodalité, Montiano entre dans la République cisalpine avec la région de Romagne (Italie) et sont incorporés aux États pontificaux en 1815 puis dans le Royaume d’Italie en 1861.

Rocca Montiano[modifier | modifier le code]

La splendide rocca en forme de cœur surplombe et entoure le petit bourg derrière ses murs. Elle fut, de par la volonte de Carlo Felice, la résidence de Giacomo Malatesta qui fit, entre autres, édifier la porte d’accès au bourg qui prit le nom de Arco Spada après sa restauration en 1712 par Sigismondo Spada.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
08/06/2009 en cours Fabio Molari Liste civique  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Badia,Montenovo

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Césène, Longiano, Roncofreddo

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
1 659 1 965 2 221 2 134 1 827 1 565 1 567 1 545 1 591
2011 - - - - - - - -
1 710 - - - - - - - -


Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 1º janvier 2010 la population étrangère résidente était de 120 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

Pos. Pays Population
1 Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 45
2 Drapeau du Maroc Maroc 20

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.