Rocca San Casciano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rocca San Casciano
Rocca San Casciano
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région d'Émilie-Romagne Émilie-Romagne 
Province Forlì-Cesena 
Code postal 47017
Code ISTAT 040036
Préfixe tel. 0543
Démographie
Gentilé rocchigiani
Population 2 031 hab. (31-12-2010[1])
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 04′ 00″ nord, 11° 51′ 00″ est
Altitude Min. 213 m
Max. 213 m
Superficie 5 000 ha = 50 km2
Divers
Saint patron San Casciano
Fête patronale 13 août
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Rocca San Casciano

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Rocca San Casciano

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Rocca San Casciano
Liens
Site web www.comune.roccasancasciano.fc.it/servizi/notizie/notizie_homepage.aspx
Situation dans la province de Forlì-Cesena.

Rocca San Casciano, Roca San Casiân en dialecte romagnol, est une commune italienne de la province de Forlì-Cesena dans la région Émilie-Romagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Rocca San Casciano se trouve à 27 km au sud de Forlì à une altitude moyenne de 210 m (178 m à 790 m), sur la route nationale SS67 en direction de Florence, dans la vallée du Montone.

La commune fait confins avec Dovadolakm au nord, avec Galeata 18 km au sud-est, Tredozio 14 km à l’ouest, Portico di Romagnekm au sud.

La commune a accès, par Forlì, à l’autoroute italienne A14, à la route nationale via Emilia et à l’aéroport Luigi Ridolfi (30 km).

Histoire[modifier | modifier le code]

Rocca San Casciano est un village du Moyen Âge bâti autour de l’ancienne paroisse de San Casciano en Casatico (ancien nom du fleuve Montone) ; il fut assujetti aux comtes De’Calcoli puis, en 1382, passa à la république florentine.

Au XVIIIe siècle, la commune fut assujettie au royaume de Léopold Ier de Lorraine.

Pendant l’occupation napoléonienne, Rocca fut compris dans un des cantons du département de l’Arno (Toscane), puis dans le département du Rubicon (Romagne).

Après la chute de Napoléon, la région est soumise à Léopold II de Toscane et, après la réforme judiciaire, le tribunal administratif de Rocca San Casciano devient compétent pour toute la Romagne toscane en 1859 et, avec une douzaine d’autres communes romagnoles, passa sous la province de Florence.

En 1923, Mussolini redéfinit les limites entre la Toscane et la Romagne ; les communes romagnoles de la Romagne toscane passèrent dans la région d’Émilie-Romagne.

Événements culturels[modifier | modifier le code]

  • La Festa del Falò : Fête typique du pays dont l’origine remonterait à la fin du XIIe siècle où les habitants allumait des feux le long du fleuve Montone pour conjurer les inondations. À partir de 1700, cette fête prit une consonance religieuse et adressée à saint Joseph le 19 mars et, devant chaque contrada, des feux étaient allumés suivis de festivités. Aujourd’hui, cette tradition se perpétue non seulement à Rocca San Casciano mais dans maintes localités pour fêter le printemps et augurer une bonne récolte, la deuxième semaine de mars.
  • Saveurs et marchés d’automne de la Romagne toscane : marché ambulant des produits locaux, stands gastronomiques avec cuisine typique romagnole, évènements musicaux, etc.

Lieux d’intérêt[modifier | modifier le code]

  • la Chiesina de S. Antonio : petite église de S. Antoine, citée dans un document de 1341, plusieurs fois restaurée, garde aujourd’hui la mémoire des vistimes de guerre.
  • Le couvent et l’église des Franciscains : daté du 9 juillet 1700, aujourd’hui fermé.
  • l’église Sainte-Marie : ancien édifice dans lequel se produisit un miracle le 17 janvier 1523.
  • La place Garibaldi : très belle place de forme triangulaire, cœur de la cité depuis 1200.
  • l’église du Suffragio : construite après le grand tremblement de terre du 1661, reçoit des précieuses peinture sacrée.
  • Le palais Pretorio : sur la place Garibaldi, était le lieu où l’on prenait les décisions politiques. Le palais est dominé par une grande tour avec horloge.
  • Le théâtre communal : ancien bâtiment du XIXe siècle reconstruit dans les années 1930.
  • Le Castellaccio : fortification militaire, endommagée lors du séisme de 1661, il ne reste aujourd’hui qu’une robuste tour de 15 m et une partie des murs d’enceinte.
  • Le vieux pont : construit au début de 1600 sur le fleuve Montone.
  • Le pont neuf : face au vieux pont, inauguré en 1900.
  • Les vieilles prisons : édifiées en même temps que le tribunal en 1856, fermèrent tous deux en 1960.
  • Le monastère bénédictin S. Donnino : documenté en 1214, mais remontant à des temps beaucoup plus ancien.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
09/06/2009 En cours Rosaria Tassinari Liste civique  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Dovadola, Galeata, Modigliana, Portico e San Benedetto, Predappio, Premilcuore, Tredozio

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
3 5664 5765 1294 7083 4622 4162 3062 1612 116
2011 - - - - - - - -
2 031--------

Sources[modifier | modifier le code]

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Rocca San Casciano » (voir la liste des auteurs).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]