Monique Simard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monique Simard
Fonctions
Députée de La Prairie
Prédécesseur Denis Lazure
Successeur Serge Geoffrion
Biographie
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Montréal
Parti politique Parti québécois
Diplômé de UQAM
Profession Syndicaliste, animatrice

Monique Simard, née le à Montréal, est une productrice, actrice, scénariste et femme politique québécoise. Elle a été députée du Parti québécois dans la circonscription de La Prairie de 1996 à 1998[1].

Depuis 2014, elle est présidente et chef de la direction de la SODEC. En novembre 2017, le gouvernement du Québec a annoncé qu'il ne renouvellerait pas son mandat.[2]

Biographie[modifier | modifier le code]

Monique Simard fait des études en science politique et en histoire à l'Université du Québec à Montréal. Elle travaille à la Confédération des syndicats nationaux (CSN) comme négociatrice à la Fédération des affaires sociales de 1973 à 1976 et à la Fédération des travailleurs du papier et de la forêt de 1976 à 1979. Elle sera responsable du dossier de la condition féminine à la CSN de 1979 à 1983 et deviendra première vice-présidente de la CSN de 1983 à 1991[1].

De 1991 à 1994, elle anime, commente et analyse des émissions à la radio et à la télévision[1].

Le 6 mars 2010, son mari Marcel Simard, avec qui elle a cofondé Les Productions Virage, se suicide quelque temps après avoir annoncé la mise en faillite de sa société de production[3],[4].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 1994, Monique Simard se porte candidate du Parti québécois dans la circonscription de Bertrand, où elle sera défaite[1].

Elle se présente à nouveau en 1996 dans le comté de La Prairie lors de l'élection partielle destinée à combler le siège laissé vacant par la démission de Denis Lazure. Elle est élue le 19 février 1996. Elle démissionne le 1er mai 1998 après une affaire de vote illégal au municipal[1].

ONF[modifier | modifier le code]

Depuis 2008, Monique Simard est Directrice du Programme français de l'Office national du film du Canada (ONF)[5].

SODEC[modifier | modifier le code]

Le 4 décembre 2013, elle est nommée Présidente et Chef de la direction de la Société de développement des entreprises culturelles du Québec[6] (SODEC). En janvier 2014, elle annonce que la SODEC entreprendra un virage numérique important[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Productrice[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Assemblée nationale du Québec, « Monique Simard », sur http://www.assnat.qc.ca, Gouvernement du Québec, juillet 2009 (dernière mise à jour) (consulté le 9 mars 2010)
  2. Guillaume Bourgault-Côté, « Québec remplacera Monique Simard à la tête de la SODEC », Le Devoir,‎ (ISSN 0319-0722, lire en ligne)
  3. Daniel Lemay, « Marcel Simard : un cinéaste engagé, un homme fragile », La Presse,
  4. Odile Tremblay, « Disparition de Marcel Simard », Le Devoir,
  5. « Monique Simard devient DG du Programme français de l'ONF », La presse Canadienne,‎ (lire en ligne)
  6. http://www.sodec.gouv.qc.ca/en/communique/lire/id/651
  7. http://affaires.lapresse.ca/economie/medias-et-telecoms/201401/24/01-4732187-monique-simard-la-sodec-nest-pas-un-guichet-automatique-pour-les-memes-gens.php

Liens externes[modifier | modifier le code]