momox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Momox
logo de Momox

Création 2004
Fondateurs Christian Wegner
Forme juridique AG
Siège social Berlin
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Direction Heiner Kroke
Activité Recommerce
Produits articles culturels et vêtements
SIREN 810677617[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
TVA européenne DE266608643[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.momox.de
www.momox.frVoir et modifier les données sur Wikidata

Momox AG est une société de recommerce allemande fondée à Berlin, et spécialisée dans l’achat/vente de livres et articles culturels d’occasion.

L'entreprise est implantée en Allemagne, en Autriche, en France et au Royaume-Uni.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société Momox est fondée en 2004 par Christian Wegner. Pendant une période de chômage, il met en œuvre son projet d’entreprise de recommerce inspiré d’une visite faite au marché aux puces de Berlin-Kreuzberg. Il débute avec un capital de 1 500 euros et un entrepôt de 20 mètres carrés[3]. Momox s’est internationalisé et restait en 2018 principalement détenu par les fonds Acton GmbH, Verdane Capital X et CW Beteiligungs GmbH[4], année où il a réalisé 200 millions de chiffre d’affaires », dont un cinquième en France[4], marché où Momox revendiquait une croissance de 30 %[4]. Entre 2013 et 2018, son chiffre d’affaires a été multiplié par quatre, comme ses effectifs qui ont ainsi atteint 1600 personnes[4].

En 2006, à la suite de la croissance rapide rencontrée sur les places de marché eBay et Amazon, la plateforme de rachat de livres, CD et DVD, momox.de est créée. En 2007 est lancé le site de revente en ligne Medimops.

En 2010, d’autres investisseurs comme Acton Capital faisant partie du groupe de médias Burda font leur entrée au capital de Momox[5].

En 2011, Momox développe ses activités à l’international : en France, Autriche et Grande-Bretagne[6]. La même année, les capacités logistiques sont augmentées par l’implantation de deux nouveaux centres, à Leipzig et à Neuenhagen, dans la région de Berlin, en plus du siège social, toujours à Berlin[7],[8]. Dans la foulée, un service d’enlèvement des colis est mis en place.

En 2013, Christian Wegner passe la main à Heiner Kroke, nommé nouveau directeur général[9].

En 2014, Momox lance le site Ubup (abréviation de used but precious), un site web consacré à l’achat/vente de vêtements de marque d’occasion[10].

Le chiffre d'affaires de Momox atteint 150 millions d'euros en 2016. Cette croissance est la conséquence des stratégies d'internationalisation et d'élargissement de gamme avec la vente de vêtements d'occasion[11].

En 2019, Christian Wegner quitte l'entreprise en revendant toutes ses parts à l'investisseur majoritaire, Verdane Capital[12].

En décembre 2021, Momox change sa forme juridique d'une GmbH à une société anonyme (AG)[13].

Sites[modifier | modifier le code]

  • Siège social à Berlin
  • Centre logistique à Leipzig (livres et articles culturels)
  • Centre logistique à Neuenhagen bei Berlin (vêtements)
  • Centre logistique à Stobno, Pologne (livres et articles culturels)

Le groupe a deux hangars de 10 000 mètres carrés au total en face de l’ancien aéroport de Leipzig (Allemagne), pour stocker dix millions de tomes déjà lus et portant chacun un numéro de code, où plus de 600 employés travaillent à scanner, et vérifier l'état des livres[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Système national d'identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements, (base de données)Voir et modifier les données sur Wikidata
  2. « https://www.momox-shop.fr/fr/Mentions-l-gales/ » (consulté le )
  3. « Vor 12 Jahren war Christian arbeitslos. Heute hat er 750 Angestellte », sur superlillu.de, (consulté le ).
  4. a b c d et e "Les livres d’occasion tourmentent le marché de l’édition " par Nicole Vulser, le 30 août 2019 dans Le Monde [1]
  5. « Acton beteiligt sich am Ankaufsservice Momox », sur gruenderszene.de, (consulté le ).
  6. Online Händler News, « Dem Brexit zum Trotz: Momox setzt auf Großbritannien », (consulté le ).
  7. « Momox : l'Allemand qui rachète les livres de toute l'Europe », sur actualitte.com, (consulté le ).
  8. « Acheter et revendre ses vieux livres d’un simple clic sur son téléphone portable », sur telerama.fr, (consulté le ).
  9. « Momox-CEO - Wegner geht, Kroke kommt », sur gruenderszene.de, (consulté le ).
  10. « Momox verkauft gebrauchte Kleidung – die Hintergründe zum neuen Ableger Ubup », sur gruenderszene.de, (consulté le ).
  11. « Re-Commerce Marktführer momox mit 30 Prozent Umsatzwachstum in 2016 », sur presseportal.de, (consulté le ).
  12. « Norweger stocken bei Momox auf – Gründer verkauft seine Anteile », sur handelsblatt.de, (consulté le ).
  13. « Momox wird zur AG », sur momox.biz (consulté le ).

Lien externe[modifier | modifier le code]