Mokujiki Shonin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mokujiki Shonin
MOKUJIKI autoportrait.JPG

Autoportrait de Mokujiki Shonin en sculpture de Bouddha.

Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
木喰Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Mokujiki Shonin, de son vrai nom: Mokujiki Gogyōn Myōman est un peintre japonais des XVIIIe et XIXe siècle, né en 1718 dans la Préfecture de Yamanashi, mort en 1810.

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme le sculpteur Enkū mort en 1695, Mokujiki Shonin est considéré comme un moine et comme un sculpteur peu orthodoxes, artiste et religieux proche du peuple. Ayant reçu à l'âge de quarante-cinq ans le mokujiki-kai, ou commandement de ne manger qu'une nourriture végétarienne non cuite, il fait le vœu de parcourir tout son pays en pèlerinage. Il voyage en effet dans toutes les provinces, des plus septentrionales, à Hokkaidō, aux plus méridionales, à Kyūshū, le long de chemins où il laisse une œuvre aussi dispersée qu'abondante. Après 1780, c'est sa rencontre avec un Bouddha sculpté par Enkū, au temple Otagongen à Hokkaidō, qui détermine sa vocation[1].

Son œuvre se caractérise par une liberté et une rudesse proche de la nature et chargée de sincérité: sortie du peuple, elle s'adresse au peuple que Mokujiki côtoie chaque jour, au cours de ses pérégrinations. Le thème du Bouddha souriant caractérise cette production, Bouddha qui devient, avec le temps, une manière d'autoportrait, taillé à même le tronc d'arbre au ciseau et à la hache[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs, éditions Gründ, , 13440 p. (ISBN 2700030192), p. 711.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dictionnaire Bénézit 1999, p. 711