Mohammed Haydar Zammar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
image illustrant une personnalité image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant une personnalité allemande.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mohammed Haydar Zammar
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité

Mohammed Haydar Zammar (arabe : محمد حيدر زمار), né en 1961 à Alep en Syrie, est un membre important d’Al-Qaïda. Il fonde la cellule de Hambourg et recrute nombre des pirates de l'air des attentats du 11 septembre 2001 dont Mohammed Atta.

Zammar est un citoyen allemand né en Syrie. À l’âge de 10 ans Zammar déménage avec ses parents pour s’installer en Allemagne. Dès son jeune âge, sa dévotion à la religion étonne son entourage. Il sera très connu auprès des mosquées allemandes, notamment à Hambourg. Pendant ses années de collège, Zammar commencera à s‘associer à des groupes extrémistes dont celui du Syrien Mamoun Darkazanli, le financier d'al-Qaida.

Zammar a suivi une formation de métallurgiste car il se destinait à travailler chez Mercedes-Benz ; il travailla aussi comme traducteur en Arabie saoudite et chauffeur de camion à son retour à Hambourg. En 1991, il s'engage dans le djihad.

À la demande des États-Unis, il a été arrêté au Maroc le 27 octobre 2001, où il a été interrogé par la CIA, avant d'être transféré à Far'Falastin en Syrie, un exemple d'extraordinary rendition[1],[2].

Début 2014, le groupe armé syrien Ahrar al-Sham soutenu par l'Arabie saoudite obtient sa libération[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mitch Frank, « Help from an Unlikely Ally », Time,‎ (lire en ligne).
  2. (en) Vivienne Walt, « Inside the CIA's Secret Prisons Program », Time,‎ (lire en ligne), citant (en) Stephen Grey, Ghost Plane : The True Story of the CIA Torture Program, New York, St. Martin's Press, , 372 p. (ISBN 0-312-36023-1).
  3. Frédéric Pichon, Syrie : Pourquoi l'Occident s'est trompé, Monaco, Éditions du Rocher, , 132 p. (ISBN 978-2-268-07605-8), p. 80-81.