Mix Master Mike

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mix Master Mike
Description de cette image, également commentée ci-après

Mix Master Mike à la Brixton Academy, le 5 septembre 2007.

Informations générales
Surnom Mix Master Mike, DJ Barry
Nom de naissance Michael Schwartz
Naissance (46 ans)
San Francisco, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Musicien
Genre musical Hip-hop, hip-hop alternatif, punk rock, rap rock
Instruments Turntable
Années actives Depuis 1989
Labels Needle Thrashers, Asphodel, Dirt Style Records, Immortal Records
Site officiel mixmastermike.com

Mix Master Mike, de son vrai nom Michael Schwartz, né le à San Francisco, en Californie, est un musicien américain. Il est mieux connu comme membre des Beastie Boys.

Biographie[modifier | modifier le code]

Schwartz est né à San Francisco, en Californie, et aurait, selon LA Weekly, des origines allemandes et philippines[1]. Il commence sa carrière en tant que disc jockey ambulant, animant des soirées et mariages, notamment[2]. Il se fait initialement connaître comme membre d'un groupe appelé Invisibl Skratch Piklz[3], se popularisant en gagnant une battle à la New Music Seminar/Supermen Inc. de 1992 à New York. Il emporte aussi, en équipe avec DJ Qbert et DJ Apollo, le titre de champion DMC. Il fonde alors avec Qbert The Dream Team, qui domine les championnats jusqu'à sa dissolution en 1994.

Le talent de Mike attire l'attention des Beastie Boys après la publication de son premier album solo, Michristmasterpiece Muzik's Worst Nightmare, en 1996[3]. Ils le recruteront comme DJ pour leur album, Hello Nasty, et en tournée[3],[4]. Le 21 juillet 1998, Mike publie son deuxième album solo, Anti-Theft Device[3],[5].

Le 11 septembre 2001, il publie son troisième album solo, Spin Psycle[6]. Il se classe 46e des Billboard Top Independent Albums[7]. En 2002, Mix Master Mike contribue à deux titres sur la compilation Red Hot + Riot de la Red Hot Organization. Le 19 octobre 2004, il publie son quatrième album[8]

Le 9 mars 2010, Mix Master Mike est l'invité d'un segment de Yo Gabba Gabba!. En décembre, Mix Master Mike fournit les scratches pour une reprise de la chanson Willie the Pimp de Frank Zappa. En 2011, Mix Master Mike se joint à Travis Barker pour la promotion de son album Give the Drummer Some.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Michristmasterpiece Muzik's Worst Nightmare
  • 1998 : Anti-Theft Device
  • 2001 : Spin Psycle
  • 2004 : Bangzilla

Autres[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Needle Thrasher III
  • 1998 : Unidentifried Funk Octopus Presents Eardrum Medicine (LP)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Fil-Am Invasion », sur LA Weekly,‎ (consulté le 9 octobre 2015).
  2. (en) « Mix Master Mike », sur Discogs (consulté le 25 mars 2012).
  3. a, b, c et d (en) Jason Ankeny, « Mix Master Mike Biography », sur AllMusic (consulté le 9 octobre 2015).
  4. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Beastie Boys - Hello Nasty Overview », sur AllMusic (consulté le 9 octobre 2015).
  5. (en) John Bush, « Mix Master Mike - Anti-Theft Device Overview », sur AllMusic (consulté le 9 octobre 2015).
  6. (en) Brad Mills, « Mix Master Mike - Spin Psycle Overview », sur AllMusic (consulté le 9 octobre 2015).
  7. (en) « Mix Master Mike - Spin Psycle Awards », sur AllMusic (consulté le 9 octobre 2015).
  8. (en) David Jeffries, « Mix Master Mike - Bangzilla Overview », sur AllMusic (consulté le 9 octobre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]