Michel de Rosen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel de Rosen
2011 Michel de Rosen Eutelsat Actionaria 2.jpg
Michel de Rosen en 2011.
Biographie
Naissance
Pseudonyme
Michel StackVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Michel de Rosen, né le à Paris 16e, est un haut fonctionnaire et chef d'entreprise français.

Formation[modifier | modifier le code]

Il a fait sa scolarité secondaire au lycée Hoche de Versailles avant d'effectuer ses études à l’École des hautes études commerciales (HEC). Il entre ensuite à l'École nationale d'administration (promotion Guernica, 1974-1976) , il sort major de la voie administration économique)[1] et choisit à sa sortie l'inspection générale des finances.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est conseiller au cabinet du ministre de la Défense entre 1980 et 1981. Après l'alternance politique, il quitte l'Administration en 1982 pour rejoindre le groupe Rhône-Poulenc. Il y est directeur général de Pharmuka (1983-1986).

Après l'alternance suivante, il revient, de 1986 à 1988, comme directeur du cabinet d'Alain Madelin, ministre de l'industrie, des PTT et du tourisme.

Il retourne en 1988 dans le groupe Rhône-Poulenc; il est directeur général de Rhône-Poulenc Fibres et Polymères (1988-1993), puis président-Directeur Général de Rhône Poulenc Rorer et Rhône-Poulenc Santé entre 1993 et 1999[2].

En 2000, il devient Président-Directeur général de la société américaine ViroPharma[3].

De 2008 à 2009, il est président de Saint-Gobain Desjonquères[4].

Il est nommé administrateur-directeur général d'Eutelsat en 2009, puis président-directeur général en 2013. Il en cède la direction générale en mars 2016 à Rodolphe Belmer, qu'il avait recruté ; il reste président (du Conseil d'administration) jusqu'en novembre 2017[5].

Il est président du conseil d'administration de Pharnext et DBV Technologies (deux sociétés de biotechnologies).

Il est président du Conseil d'administration de l'équipementier Faurecia, depuis juin 2016 (mandat renouvelée en juin 2020)[6].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est depuis 1979 l'époux de Laurence de Rosen, née de Taisne, psychologue et psychanalyste[7]. Ils ont 4 enfants.

Œuvres[modifier | modifier le code]

(en collaboration)

  • Armée-nation, le rendez-vous manqué (1975),
  • Christian Stoffaës, Jacques Victorri, Nationalisations, Paris, Flammarion, 1977, 434 p. 51 (Jacques Victorri est en fait le pseudonyme de plusieurs auteurs : Jean-Charles Naouri, Baudouin Prot et Michel de Rosen)[8]
  • Réduire l’impôt (1985),
  • Le Retour du capital (1990).

(en individuel)

  • L'égalité, un fantasme francais (2020)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

https://www.pharnext.com/fr/