Michel Régnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Régnier.
Ne pas confondre avec Michel Régnier, dit Greg (1931-1999), dessinateur de bande dessinée belge
Michel Régnier
Michel Régnier.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (84 ans)
Nationalité
Activités

Michel Régnier est un réalisateur, directeur de la photographie, monteur, scénariste et écrivain québécois né le à Jargeau (France).

Il a publié romans, essais, nouvelles et poèmes, et réalisé de nombreux documentaires en Amérique, Europe, Afrique et Asie, traitant notamment d'urbanisme, d'éducation, de santé, de conflits sociopolitiques. Il est Citoyen du Monde et membre d'Amnisty International. Ses films et ses livres s'inscrivent dans la poursuite d'une meilleure compréhension Nord-Sud.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Jargeau où son père était artisan et fabriquait des poulies en bois, Michel Régnier a été à l'école à Jargeau puis au collège de Châteauneuf. Plus tard, il a appris la photographie en Lorraine. L'un des plus jeunes reporters photographes de France (pour le Républicain Lorrain), il s'est perfectionné durant trois années en Afrique notamment à l'État Major de l'AOF à Dakar puis au service de l'information de la Côte d'Ivoire où il a réalisé ses tout premiers films.

Immigré au Canada en 1957, il s'y est définitivement consacré au cinéma documentaire, durant trente-deux ans à l'Office National du Film du Canada, où il s'est spécialisé dans la réalisation de films-outils, éducatifs, pédagogiques, et de grands reportages et études sur les questions prioritaires du Tiers-Monde. Sa filmographie compte plus de cent-cinquante documentaires, axés principalement sur les problèmes d'éducation, santé, habitat, urbanisme, et les grands bouleversements entraînés par les conflits sociaux, ethniques, et les guerres, dans une cinquantaine de pays sur quatre continents. À l'instar de ses films, ses livres (essais, romans, nouvelles, etc.) sont une constante recherche d'une meilleure compréhension entre le Nord et le Sud, et si nous ne voulons pas que notre planète Terre explose sous la double pression d'une démographie incontrôlée et des égoïsmes meurtriers d'un demi-millier de milliardaires.

De double nationalité, française et canadienne, Michel Régnier revendique surtout sa troisième : Citoyen du Monde depuis quarante ans. Membre également d'OXFAM et d'Amnistie Internationale, il a collaboré avec les grandes agences humanitaires telles que l'UNICEF, l'OMS, le HCR, le PNUD, l'UNRDO, la FAO, la Croix Rouge Internationale, avec l'ACDI (Agence Canadienne de Développement International) et de nombreuses ONG nord-américaines, européennes et asiatiques. Son épouse, le peintre et graveur Yukari Ochiai l'a constamment soutenu dans sa démarche.

Adversaire têtu de la mondialisation et de la déculturation accélérée par l'Internet, Michel Régnier voyage et travaille avec en tête ces deux citations : "La compréhension d'un pays est inversement proportionnelle au prix de la chambre d'hôtel ." Tibor Mende "Toute personne persécutée ne relève pas d'un état, mais de l'Humanité entière." Albert Camus

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme directeur de la photographie[modifier | modifier le code]

Comme monteur[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Montréal – photographies et poèmes, Éditions du Jour – 1961
  • Génération – poèmes, Éditions de l’Arc – 1964
  • Les noces dures – poèmes, Déom – 1968
  • Québec, une autre Amérique – photographies et poèmes,Éditeur Officiel du Québec – 1970
  • Tbilisi ou le Vertige, suivi de Nordiques – poèmes, avec huit linogravures de Yukari Ochiai, Déom – 1976
  • L’humanité seconde, Un cinéaste face au Tiers-Monde – essai, Hurtubise HMH – 1985
  • L’homme courbé, suivi de Mourir dans les Bateyes – nouvelles, Hurtubise HMH – 1988
  • Esperanza – roman, L’Harmattan – 1992
  • Amazone – roman, Hurtubise HMH – 1993
  • L’Éclatement, Vie doutes et mort du Dr Flora Mars – roman, L’harmattan, Hurtubise HMH – 1995
  • Kamala – Roman, L’Harmattan – 1997
  • La nuit argentine  – roman, L’Harmattan – 1998
  • Antipodes, Nouvelles de la fragilité – nouvelles, Écosociété – 1999
  • L’Oreille Gauche, ou Gare d’Ofuna – roman, Éditions Pierre Tisseyre – 2000, (Prix Canada-Japon 2000)a
  • L’œil et le cœur, Une passion du cinéma documentaire – essai autobiographique, Hurtubise HMH – 2000
  • Retour à Corézy – roman, Hurtubise HMH – 2001
  • Le train pour Utopia – roman, L’Harmattan – 2001, (Prix ISTOM 2002)
  • Le Vol bas du héron – roman, Éditions Pierre Tisseyre – 2002, (en traduction espagnole : El vuelo rasante de la garza – Editorial San Marcos)
  • Argelés-Calcutta – roman, L’Harmattan – 2004
  • Le Fossile – roman, Éditions Pierre Tisseyre – 2004 ,(En Traduction brésillienne : O Fossil, Ediçoes SESC – Interarte)
  • L’Afrique en silence – nouvelles, Éditions Trois – 2005
  • L’Américaine de Da Nang – roman, Éditions Pierre Tisseyre  – 2006
  • La Doloe  – roman, L’Harmattan  – 2007
  • Oruro Luna – roman, Humanitas – 2009
  • Les galets de Hualien – roman, Fides – 2010
  • Le Bouleau de Baffou – roman, Demeter  – 2010
  • Seize tableaux du Mont Sakurajima – roman, Éditions Philippe Picquier – 2012, (Prix Canada – Japon 2014)
  • Brûlure des villes – poèmes, Paradigme – 2012
  • La dame de Santal – roman, L'Harmattan  – 2015
  • La si courte vie du Taro Maru, roman,Éditions Philippe Picquier  – 2015
  • Le Bouleau de Baffou, roman, Corsaire Éditions – 2016
  • Les grenouilles de la Susquehanna ou autres récits des Amériques, Regain de lectures – 2016

Liens externes[modifier | modifier le code]