Michel Mayer (rabbin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel Mayer
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
Distinction

Michel Mayer (, Dieuze, Lorraine-, Paris) est un rabbin français, rabbin à Verdun (Meuse), puis à Paris, où il est rabbin de la Synagogue des Tournelles de 1877 à 1905.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Michel Mayer est né le 9 janvier 1823 à Dieuze en Meurthe (Lorraine)[1],[2].

Il étudie au Séminaire israélite de France (SIF), à Metz, dont il sort diplômé rabbin.

En quittant le SIF, il devient adjoint du Grand-rabbin de Nancy, Salomon Ulmann, le futur Grand-rabbin de France.

Il est chargé de la direction des cours d'instruction religieuse à Nancy de 1848 à 1854.

Le 20 novembre 1856, il devient rabbin adjoint[3] au Grand-rabbin de Paris, Lazare Isidor, et directeur du Talmud Torah.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont l'influence est importante[4].

À Paris, il habite au 14, Place des Vosges.

Il décède à Paris, le 21 juin 1905, à l'âge de 82 ans[5]. Des funérailles imposantes ont lieu, avec les honneurs militaires. Dans son testament, il avait demandé que des discours ne soient pas prononcés[6].

Son petit-fils est René Mayer, premier ministre français[7],[8].

Directeur de l'orphelinat Rothschild[modifier | modifier le code]

En 1874, la baronne James de Rothschild fait construire un véritable orphelinat au 7 de la rue Lamblardie,12e arrondissement de Paris, pouvant accueillir 100 enfants.

Michel Mayer devient le directeur de l'Orphelinat Rothschild[9].

Rabbin de la Synagogue des Tournelles[modifier | modifier le code]

En 1874, Michel Mayer se consacre exclusivement à ses fonctions de rabbin-adjoint (qu'il occupe depuis 1856) et et à partir de 1877, de rabbin de la Synagogue des Tournelles, qui vient d'ouvrir ses portes. Le rabbin Raphaël Lévy, se joint à Michel Mayer. Ce dernier occupe la position de rabbin des Tournelles jusqu'à son décès en 1905, pendant 28 ans[10],[11].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Éloge Funèbre Du Grand Rabbin Salomon Ulmann Prononcé dans le Temple Consistorial Le 9 Iyar (23 avril 1866) Premier Anniversaire De Sa Mort Par M. Mayer Rabbin Adjoint A M. Le Grand Rabbin de Paris. Paris, Imprimerie De A. Wittersheim. Rue Montmorency, 8. 1866[12].
  • Leçons sur l'histoire sainte. Blum, 1881[13],[14].
  • Tsidkath elohim. Instructions morales et religieuses. A. Durlacher, Paris, 1885[15].
  • Le monothéisme ou la vérité religieuse: conférences. Durlacher, Paris, 1900[16].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir, Le Rabbin Michel Mayer, À Paris. Archives Israélites. Vol. 66, 1905, p. 203.
  2. Voir, Le Rabbin Michel Mayer. L'Univers israélite. Volume 1905, p. 466.
  3. La position d'adjoint au Grand-rabbin de Paris est créée en 1851, avec la nomination du rabbin Isaac Léon Trenel. Ce dernier est nommé en 1856 directeur du Séminaire israélite de France et est remplacé par le rabbin Michel Mayer. Voir, (en) The Jewish Encyclopedia. Volume 9, 1916. Funk & Wagnalis. Original: Michigan State University. Digitized May 31, 2013, p. 539.
  4. L'Alliance israélite universelle note en 1866 que: Le livre de M. Le rabbin Michel Mayer est mis sur la liste des livres scolaires destinés aux écoles d'Orient. Voir, Bulletin de l'Alliance israélite universelle. 1862. Original: Harvard University. Digitized: July 9, 2008, p. 76.
  5. Voir, (en) Necrology. June 21. Michel Mayer, rabbi at Paris and author, aged 82. American Jewish Yearbook. Volume 7, 1905. Original: The University of Virginia. Digitized: December 5, 2009, p. 218.
  6. Voir, (en) Michel Mayer. New Era Illustrated Magazine. Volume 7, Issues 1-2, 1905, p. 205. Original: Harvard University. Digitized: July 11, 2008.
  7. Voir, (en) René Mayer, Former Prime Minister of France, Dead at Age 77. JTA.
  8. Voir (en) Geoffrey Anderson. French Premier Leans to Left Politically. The Montreal Gazette, January 10, 1953.
  9. Voir, Véronique Cahen. Relevé des Ketoubot au Consistoire de Paris 1872-1884. Préface du Professeur Simon Schwarzfuchs. judaisme.sdv.fr.
  10. Voir, L'Univers israélite, 1905, p. 466.
  11. Voir, Archives israélites, 1905, p. 203
  12. Voir, Éloge Funèbre Du Grand Rabbin Salomon Ullmann Prononcé dans le Temple Consistorial Le 9 Iyar (23 avril 1866) Premier Anniversaire De Sa Mort Par M. Mayer Rabbin Adjoint A M. Le Grand Rabbin de Paris.
  13. Voir, Rabbin Michel Mayer. Leçons sur l'histoire sainte.
  14. Les éditions suivantes sont 1889, Paris, Selbstverlag; 1889, Paris, Blum; 1904, Paris, Durlacher; 1914, Paris, Durlacher (3e édition). Voir, Leçons sur l'histoire sainte précédées d'une lettre par Lazar Isidor.
  15. Voir, Rabbin Michel Mayer. Tsidkath elohim. 1885.
  16. Voir, Michel Mayer. Le monothéisme ou la vérité religieuse.

Articles connexes[modifier | modifier le code]