Mike Agostini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Michael Agostini)
Aller à : navigation, rechercher
Mike Agostini
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
SydneyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités

Michael George Raymond Agostini surnommé Mike Agostini, né le à Port-d'Espagne et mort le à Sydney en Australie[1], est un athlète trinidadien naturalisé australien, spécialiste des épreuves de sprint.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mike Agostini apparaît sur la scène internationale à la fin de la saison 1952 en battant le Jamaïcain Herb McKenley à Kingston, médaillé lors des Jeux olympiques d'été de 1952. Cette victoire permet à Agostini de recevoir des offres de bourse d'étude de plusieurs universités américaines. En avril 1953, de retour à Kingston, il court le 100 yardsen 9 s 4 (nouveau record du monde junior) et bat le champion olympique du 200 m Andy Stanfield. En juin, Agostini se classe huitième sur 100 yards en 9 s 7 de la finale de l'AAU à Dayton.

En 1954, âgé de dix-neuf ans seulement, il remporte l'épreuve du 100 yards lors des Jeux de l'Empire britannique et du Commonwealth à Vancouver, au Canada, devenant à cette occasion le premier athlète de Trinité-et-Tobago à être titré lors des Jeux du Commonwealth. En finale, il devance le Canadien Don McFarlane et l'Australien Hector Hogan[2]. L'année suivante, il remporte la médaille d'argent du 100 mètres et la médaille de bronze du 200 mètres lors des Jeux panaméricains se déroulant à Mexico[3].

Il participe aux Jeux olympiques de 1956, à Melbourne, où il se classe sixième de la finale du 100 m[4] et quatrième de celle du 200 m[5].

Diplômé en économie de l'université d'État de Californie à Fresno en 1958, il est le premier étudiant de Trinité-et-Tobago à étudier aux États-Unis grâce à une bourse d'étude en athlétisme. Lors des Jeux de l'Empire britannique et du Commonwealth de 1958, il obtient la médaille de bronze sur 100 y derrière le Jamaïcain Keith Gardner et le Bahaméen Tom Robinson[2]. En 1959, sous les couleurs de la Fédération des Indes occidentales, il obtient trois médailles au cours des Jeux panaméricains de Chicago : l'argent sur 100 m et le bronze sur 200 m et 4 × 100 m.

Retiré de l'athlétisme à la fin des années 1950, il se fixe en Australie où il devient journaliste et professeur. Brièvement, il entraîne le coureur de demi-fond australien Ralph Doubell. Il obtient la nationalité australienne en 1961. Éditeur, il lance plusieurs magazines consacrés à l'athlétisme, dont Track and Field. Il est l'auteur de neuf ouvrages[6].

Il décède le 12 mai 2016 des suites d'un cancer du pancréas[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
1954 Jeux de l'Empire britannique et du Commonwealth Vancouver 1er 100 y
1955 Jeux panaméricains Mexico 2e 100 m
3e 200 m
1956 Jeux olympiques Melbourne 6e 100 m
4e 200 m
1958 Jeux de l'Empire britannique et du Commonwealth Cardiff 3e 110 y
4e 4 × 110 y
1959 Jeux panaméricains Chicago 2e 100 m
3e 200 m
3e 4 × 100 m

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Former champion sprinter Mike Agostini has died at the age of 81 », sur dailytelegraph.com.au,‎
  2. a et b (en) « Palmarès des Jeux du Commonwealth », sur gbrathletics.com (consulté le 12 mai 2016)
  3. (en) « Palmarès des Jeux panaméricains », sur gbrathletics.com (consulté le 12 mai 2016)
  4. (en) « Athletics at the 1956 Melbourne Summer Games:Men's 100 metres », sur sports-reference.com (consulté le 12 mai 2016)
  5. (en) « Athletics at the 1956 Melbourne Summer Games:Men's 200 metres », sur sports-reference.com (consulté le 12 mai 2016)
  6. (en) « Trinidadian sprint legend Agostini dies », sur iaaf.org,‎
  7. (en) « Former champion sprinter Mike Agostini has died at the age of 81 », sur dailytelegraph.com.au,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]