Maxus (fusée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maxus.
Maxus
fusée-sonde
Données générales
Pays d’origine Allemagne/Suède
Constructeur SSC/Airbus Defence and Space
Opérateur principal Agence spatiale européenne
Premier vol 1991
Statut en activité
Lancements (échecs) 10 (1)
Longueur 15,5 m
Diamètre 1,2 m
Masse totale 12,4 tonnes
Fusée guidée oui
Ergols propergol solide
Nombre étage(s) 1
Poussée au décollage 450 kN
Durée propulsion 65 secondes .
Site(s) de lancement Esrange
Performances
Masse charge utile 800 kg
Altitude maximale 700 km
Motorisation
1er étage Castor 4B
Missions
Microgravité

Maxus est une fusée-sonde utilisée par l'Agence spatiale européenne développée à partir de l'étage de fusée américain Castor 4B à propergol solide . Cette fusée-sonde particulièrement puissante est utilisée pour effectuer des recherches en microgravité notamment pour des expériences de fusion de cellules et d’électrophorèse. Elle peut atteindre une altitude maximale de 850 km et offrir ainsi jusqu’à 14 minutes de micropesanteur.

Historique[modifier | modifier le code]

La fusée-sonde Maxus est développée par la société suédoise Swedish Space Corporation (en) et par la société allemande MBB-ERNO, aujourd'hui absorbée par le groupe Airbus Defence and Space. Elle comporte un seul étage propulsif constitué par une Castor 4B dérivée de l'accélérateur d'appoint des lanceurs Delta et Atlas. Ce propulseur à propergols solide fabriqué par la société américain Orbital ATK (ex Thiokol) est également utilisée pour des vols suborbitaux militaires américains (missions Aegis destinées à mettre au point un système anti missiles balistiques). La fusée-sonde est utilisée uniquement pour lancer des missions Maxus du programme Elips (European Programme for Life and Physical Science in Space) de l'Agence spatiale européenne. La fusée-sonde peut emporter une charge utile de près de 800 kg comportant plusieurs expériences scientifiques à une altitude de plusieurs centaines de kilomètres. Le vol fournit environ 13 minutes d'apesanteur durant laquelle les expériences sont mises en œuvre. La fusée-sonde Maxus est tirée de manière exclusive depuis la base de lancement d'Esrange située dans le nord de la Suède. Le besoin d'une fusée-sonde d'aussi forte capacité s'est réduit ces dernières années comme le démontre l'intervalle écoulé (7 ans entre le 9e vol et le 10e vol qui a eu lieu en 2017). L'agence spatiale allemande, la DLR, a proposé de remplacé l'étage Castor par le bloc propulsif S50 du petit lanceur brésilien VLM développé avec l'aide de l'Allemagne et qui doit effectuer son premier vol en 2017[1] ou 2018[2]..

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les principales caractéristiques du lanceur sont les suivantes[3] ;

  • Masse au décollage : 12 300 kilogrammes
  • Charge utile : 785 kg
  • Carburant : ~ 10 t de propergol solide
  • Hauteur : 15,50 mètres dont 8 mètres pour le lanceur
  • Diamètre : 1,2 m
  • Accélération maximale : 13 g
  • Durée de la combustion : 65 secondes
  • Apogée : 850 km
  • Poussée au décollage 450 kN, dans le vide 500 kN
  • Durée de la période de microgravité : 14 minutes

La fusée-sonde est tirée depuis une tour de lancement mobile dédiée.

Historique des missions[modifier | modifier le code]

Le premier vol de la fusée-sonde Maxus a lieu le et est un échec. Le second vol qui a lieu emporte 420 kg de charge utile à 716 km d’altitude. En 2011, un total de 9 fusées ont été tirés, avec un seul échec. Un dixième tir après avoir été annoncé en 2014[4] puis, en février 2016, et en mars 2017[5] et a finalement lieu le 24 mars 2017.

Date Base de lancement Fusée Mission Résultat
Esrange Castor 4B MAXUS 1 Échec, altitude 154 km
Esrange Castor 4B MAXUS 1B Succès, altitude 716 km
Esrange Castor 4B MAXUS 2 Succès, altitude 706 km
Esrange Castor 4B MAXUS 3 Succès, altitude 713 km
Esrange Castor 4B MAXUS 4 Succès
Esrange Castor 4B MAXUS 5 Succès
Esrange Castor 4B MAXUS 6 Succès, altitude 706 km
Esrange Castor 4B MAXUS 7 Succès
Esrange Castor 4B MAXUS 8 Succès, charge utile 803 kg, apogée 703 km
Esrange Castor 4B MAXUS 9 Succès, charge utile 575 kg, apogée 703 km

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stefan Barensky, « Le crépuscule de Maxus », sur Aerospatium,
  2. (pt) « o Programa Cruzeiro do Sul e o Veículo Lançador de Microssatélites (até 150 kg) », sur =http://cyclone4.blogspot.fr/, (consulté le 24 juin 2017).
  3. « MAXUS 9 rocket motor arrives at Esrange », sur Swedish Space Corporation (en) (consulté le 24 juin 2017)
  4. (en) « Esrange Space Center LAUNCHING PROGRAM » [PDF], sur National Aeronautics and Space Administration, (consulté le 10 mars 2016).
  5. « Esrange Space Center Launching Program », sur Swedish Space Corporation, (consulté le 10 mars 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]