Maximilian de Angelis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir De Angelis.

Maximilian De Angelis
Naissance
Budapest (Autriche-Hongrie)
Décès (à 85 ans)
Graz (Autriche)
Origine Allemand
Allégeance Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie (en 1918)
Drapeau de l'Autriche Première République d'Autriche (en 1938)
Drapeau de l'Allemagne nazie Troisième Reich
Arme Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Artillerie
Années de service 1910-1945
Commandement 76. Infanterie-Division
XXXXIV. Armeekorps
6. Armee
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne.

Maximilian De Angelis (né le à Budapest, mort le à Graz) est un militaire autrichien puis allemand. Il fut General der Artillerie pendant la Seconde Guerre mondiale, récipiendaire de la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Maximilien De Angelis est né en tant que fils d'un officier le 2 octobre 1889 à Budapest. Après sa formation de base militaire, le lieutenant De Angelis est transféré au Feldkanonen-Regiment 42. Il participe à la Première Guerre mondiale, avec le grade de lieutenant.

En 1920, il est promu au grade de capitaine et rejoint l'armée autrichienne.

Il est fait prisonnier de guerre, le 9 mai 1945, par les forces américaines. Le 4 avril 1946, il est remis aux forces yougoslaves de Josip Broz Tito et est condamné à 20 années de captivité. Il est ensuite remis à l'Union soviétique et est condamné à deux fois 25 ans. Il est libéré de captivité à la fin de 1955. Il réside d'abord à à Hanovre puis à Graz, où il meurt le 6 décembre 1974.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. a et b Scherzer 2007, p. 193.
Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. (ISBN 3-7909-0284-5).
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Die Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. (ISBN 978-3-938845-17-2).
  • (de) Helden der Wehrmacht II. FZ-Verlag GmbH, 2003. (ISBN 3-924309-62-0)
Source
Liens externes