Max Richard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Max Richard
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
AngersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Maximilien dit Max Richard (, Paris - , Angers), est un industriel et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fonda à Angers la première filature mécanique de chanvre, et acquit bientôt une grande situation. Conseiller municipal d'Angers, président du tribunal de commerce, délégué cantonal de l'instruction publique, secrétaire de la Société des écoles mutuelles, il fut décoré, en 1867, pour ses produits à l'Exposition universelle de Paris.

Il fut élu, le 8 février 1871, représentant de Maine-et-Loire à l'Assemblée nationale ; il prit place au centre gauche, fit partie de la réunion Féray, et vota pour la paix, pour l'abrogation des lois d'exil, pour la pétition des évêques, contre la démission de Thiers, pour le septennat, contre le ministère de Broglie, pour les lois constitutionnelles.

Membre de la commission chargée d'examiner le projet Maleville sur la dissolution, il l'approuva, et prononça, le , un important discours sur le travail des femmes. Au conseil général, dont il faisait partie depuis le 8 octobre 1871, pour le canton sud-est d'Angers, il approuva l'acte du 16 mai, mais ne rentra plus dans la vie parlementaire.

Source[modifier | modifier le code]