Matrix, machine philosophique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Matrix, machine philosophique est un livre publié en 2003 aux Éditions Ellipses, il est composé de 13 essais dans lesquels les relations du film Matrix avec la philosophie sont étudiées.

Table des Matieres[modifier | modifier le code]

  • Introduction (Elie During)
  • La voie du guerrier (David Rabouin)
  • La Matrice ou la caverne ? (Thomas Benatouil)
  • Éloge de la contingence (Jean-Pierre Zarader)
  • La liberté virtuelle (Patrice Maniglier)
  • Le tao de la Matrice (David Rabouin)
  • La puissance de l'amour (Patrice Maniglier)
  • Les dieux sont dans la Matrice (Elie During)
  • Mécanopolis, cité de l’avenir (Patrice Maniglier[N 1])
  • Sommes-nous dans la Matrice ? (Thomas Benatouil)
  • Dialectique de la fable (Alain Badiou)
  • Trois figures de la simulation (Elie During)
  • Matrix, machine mythologique (Patrice Maniglier)

La polémique[modifier | modifier le code]

Bien que les auteurs soient tous des philosophes professionnels, une polémique a éclaté lors de la parution du livre, les uns les accusant de profiter du succès commercial du film, les autres de se compromettre à faire de la philosophie de comptoir sans intérêt (voir « La philo au service de "Matrix" », Libération, 11 octobre 2003). Les intéressés ont répondu sur le problème général du rapport de la philosophie aux industries culturelles dans les pages « Rebonds » du quotidien Libération (« Nous sommes tous des Agents Smith », 26 novembre 2003), et plus longuement dans un article de la Revue d'esthétique (E. During et Patrice Maniglier, « Matrix : comment la philosophie peut s'y faire », Revue d'esthétique, n°45, 2004, numéro spécial sur Gilles Deleuze).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Mécanopolis, cité de l’avenir », un chapitre du livre par Patrice Maniglier, sur le site du CIEPFC » Cité de l’avenir », in A. Badiou, Thomas Bénatouïl, E. During, P. Maniglier, D. Rabouin, J.-P. Zarader, Matrix, machine philosophique, Ellipses, 2003, pp. 98-108. :

    « Nous vous l’avions bien dit, ça devait arriver : à force de produire des machines pour vous servir, vous êtes devenus vous-mêmes les esclaves de vos instruments. »

    — Patrice Maniglier

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]