Massif du Lovozero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la montagne image illustrant la géographie de la Russie
Cet article est une ébauche concernant la montagne et la géographie de la Russie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Massif du Lovozero
Localisation du massif du Lovozero dans l'oblast de Mourmansk.
Géographie
Altitude 1 120 m, Angvoundastchorr
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Oblast Mourmansk
Un des cirques Raslaka.

Le massif du Lovozero ou toundras du Lovozero (en russe : Ловозёрские тундры, Lovoziorskie toundry) est le nom donné à un massif montagneux situé au centre de la péninsule de Kola, en Russie, entre les lacs Oumbozero à l'ouest et Lovozero à l'est.

En forme de fer à cheval entourant le lac Seïdozero, il est constitué par une succession de montagnes pittoresques dont les pentes sont principalement recouvertes d'épicéas et de pins. Le point culminant est le mont Angvoundastchorr à 1 120 m. Des gisements d'eudialyte s'y trouvent.

La région est peuplée par les Samis et beaucoup de toponymes ont une origine same.

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Ce massif comprend deux chaînons montagneux : celui de l'Allouaïv (comprenant également le mont Parguaïv, 1 149 m) et celui de l'Angvoundastchorr (avec une altitude de 1 120 m), et il est traversé de plusieurs cols : le col Elmoraïok, le col de Kouftouaï et le col de Tchivrouay-Ladv.

Géologie[modifier | modifier le code]

Ce massif recouvre un complexe de « roches agpaïtiques[1] », riches en eudialyte, en loparite (un minerai riche en niobium et tantale), en silicate de sodium anhydre etc. On a trouvé pas moins de 105 minéraux différents dans la région, dont 39 y ont été découverts (site de référence[2]). Les seules régions aussi riches au plan géologique et minéralogique sont le massif des Khibiny, à l'ouest du lac Oumbozero, les roches intrusives d'Ilimaussaq au sud-ouest du Groënland et le mont Saint-Hilaire dans l'Est-canadien (Montérégie).

Tourisme[modifier | modifier le code]

On peut s'y rendre assez facilement par le train. L'hiver, on peut passer par le massif des Khibiny en traversant la banquise du lac Oumbozero ; l'été, la toundra est accessible par des chemins de montagne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À propos de ce terme, voir (en) A. D. Edgar, « On the use of the term "Agpaitic", », Mineralogical Magazine, vol. 39,‎ , p. 729-30 (lire en ligne)
  2. Liste Mindat des minéraux

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Igor Pekov, Lovozero Massif, Vnechtorgizdat Publishing Moscow, 2000
  • A. P. Khomyakov, Mineralogy of Hyperagpaitic Alkaline Rocks, Clarendon Press, 1995

Liens externes[modifier | modifier le code]