Martin Andersen Nexø

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Martin Andersen Nexø
Fotothek df ps 0000067 003 Porträts ^ Künstlerporträts ^ Dichter - Schriftstelle.jpg
Martin Andersen Nexø (1951).
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
DresdeVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Martin AndersenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaines
Parti politique
Genre artistique
Distinction
Œuvres principales
Ditte, enfant des hommes (d), Dryss (d), Pelle le conquérant (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Martin Andersen Nexø
signature

Martin Andersen Nexø, né à Copenhague le et mort à Dresde le , est un écrivain danois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'un milieu modeste et d'une famille nombreuse (il est le quatrième de 11 enfants), Martin Andersen Nexø est le premier écrivain danois à avoir dépeint le prolétariat dans ses romans. En 1877, sa famille déménage à Nexø, petit village de l'île de Bornholm, dans la mer Baltique. Le futur écrivain y passe une enfance et une jeunesse heureuse : il adoptera le nom de cette localité pour terminer son nom de plume. Il est travailleur en usine pendant quelque temps avant de faire des études dans une université populaire qui lui ouvre une carrière de journaliste.

Au milieu des années 1890, il voyage en Europe méridionale, dont il tire un journal de voyage, Soldage, paru en 1903.

Il publie son premier roman, Skygger, en 1898. Ses deux romans les plus célèbres sont Pelle le Conquérant, publié en quatre volumes de 1906 à 1910, dont les premiers parties servent de base au scénario de Pelle le Conquérant (Pelle Erobreren), un film dans-suédois réalisé par Bille August en 1987, et Ditte, enfant des hommes (Ditte Menneskebarn), publié de 1917 à 1921.

Il a également été membre du Parti communiste du Danemark et, en 1941, pendant la Seconde Guerre mondiale et l'occupation du Danemark par les nazis, il est arrêté par la police danoise pour cette affiliation. Il s'est installé après la guerre en République démocratique allemande.

Après la guerre, il s'installe à Dresde, en Allemagne de l'Est, où il est fait citoyen d'honneur. Le Martin-Andersen-Nexö-Gymnasium Dresden (en) y est nommé en son honneur et, en 1949, il reçoit un doctorat honorifique de la Faculté des arts de l'université de Greifswald.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Skygger, 1898
  • Det bødes der for, 1899
  • En Moder, 1900
  • Familien Franck, 1901
  • Dryss, 1902
  • Pelle Erobreren, 1906–1910
    Pelle le Conquérant, traduit par Jacqueline Joly, Paris, Les Éditeurs français réunis, 4 vol., 1954-1955
    Pelle le Conquérant, traduit par Jacqueline Lebras, 4 vol., Paris, Messidor, 1998-1990 ; réédition révisée par l'éditeur, 4 vol., Larbey, Gaïa, 2003-2005 ; réédition révisée par l'éditeur, 4 vol., Paris, Seuil, coll. « Points. Roman » nos 1329-1330-1391-1392, 2005
  • Ditte Menneskebarn, 1917–1921 [littéralement : Ditte, enfant des hommes]
    La Longue Peine, traduit par M. Mathieu, Liège, Éditions La Sixaine, 1947
  • Midt i en Jærntid, 1929
  • Et Lille Kræ, 1932
  • Morten hin Røde, 1945
  • Den fortabte Generation, 1948
  • Jeanette, 1957 (publication posthume)

Nouvelles et recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • En lønningsdag, 1900
  • Tyvetøs, 1901
  • Kærlighedsbarnet, 1907
  • Idioten!, 1909
  • Den evige jøde, 1913
  • Ulven og fårene, 1915
  • Gårdsangeren, 1916
  • Livsslaven, 1918
  • Dybhavsfisken, 1918
  • Dukken, 1918
  • Murene, 1918
  • Gulduret, 1918
  • En Strandvasker, 1918
  • Bølgen den blaa, 1918
  • Når nøden er størst, 1926

Adaptations de son œuvre[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

  • 1957 : Die Leute auf Dangaard, téléfilm danois réalisé par Fred Mahr
  • 1986 : Pelle Erobreren, téléfilm est-allemand réalisé par Christian Steinke

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :