Marie Dasylva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie Dasylva
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Mouvement

Marie Dasylva est une coach stratégiste et entrepreneure française d'origine guinéenne née à Paris. Elle a fondé l'agence Nkali Works et est coach de vie en entreprise pour femmes racisées[1]. La particularité de cette agence dite d'« empowerment » est qu'on y traite toutes les problématiques que peut rencontrer une femme racisée dans son milieu de travail, en particulier le sexisme et le racisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Marie Dasylva a étudié dans un lycée du 14e arrondissement de Paris. Après un bac littéraire, elle arrête ses études et devient autodidacte[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Marie Dasylva a travaillé dans la vente dès 18 ans[2]. Après un burn-out et un licenciement en 2014, elle quitte le secteur de la mode et fonde Nkali Works en [2],[3]. « C'est un mot igbo qui veut dire "se réapproprier sa narration" »[4]. Il s'agit d'une agence d'empowerment et de stratégie dédiée aux femmes racisées et leurs problématiques professionnelles[3]. Elle y organise coachings et formations pour aider ces femmes, étudiantes et professionnelles, à lutter contre les discriminations racistes et sexistes auxquelles elles font face au quotidien[5]. Dans cette dynamique, Marie met en lumière le problème de la « micro-agression » et sa violence qui revient très souvent. À travers les coaching de l'agence, Marie Dasylva veut pousser ces femmes à réinterroger leur parcours.

C'est en partie grâce à son compte Twitter @napilicaio[6] qu'elle s'est faite connaître. Elle y explique, entre autres et en particulier sous le hashtag #JeudiSurvieAuTaf, comment faire face à des situations de racisme, de sexisme ou d'homophobie (avec l'appoint de personnes concernées) en milieu professionnel ou universitaire.

En 2020, elle lance son podcast Better Call Marie[7] (vraisemblablement inspiré du titre de la série Better Call Saul).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Nkali Works, des ateliers destinés aux femmes pour lutter contre le sexisme et le racisme », sur information.tv5monde.com, (consulté le 29 janvier 2019)
  2. a et b Nadialna, « [Portrait] NKALI Works, le coaching qui redonne le pouvoir aux femmes », sur dialna.fr, (consulté le 29 janvier 2019)
  3. a et b Aminata Aidara, « On sbouge : Nkali, une solution pragmatique contre les discriminations », sur africultures.com, (consulté le 29 janvier 2019)
  4. Inès Belgacem, « Marie Dasylva, coach de vie en entreprise pour femmes racisées », sur streetpress.com, (consulté le 29 janvier 2019)
  5. « Marie Dasylva combat le racisme et le sexisme au travail », sur bbc.com, (consulté le 29 janvier 2019)
  6. « Compte Twitter de Marie Dasylva », sur twitter.com
  7. Marie Dasylva, « Better Call Marie », sur podcasts.apple.com

Liens externes[modifier | modifier le code]