Marie-Anne Martinet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie-Anne Martinet
Photographie de Marie-Anne Martinet.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
AuberiveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Conjoint
Autres informations
Condamnation

Marie-Anne Martinet, née le à Cordieux[1] (aujourd'hui commune associée de Montluel), dans l'Ain, et morte le 4 avril 1875[2] à Auberive, dans la Haute-Marne, est connue pour être l'épouse et la complice de Martin Dumollard, tueur en série du XIXe siècle, dans l'Ain.

Biographie[modifier | modifier le code]

La maison des Dumollard, à Dagneux, en mars 1862.
Article détaillé : Martin Dumollard.

Marie-Anne Martinet rencontre Martin Dumollard, avec lequel elle se marie le [1]. Les jeunes mariés s'établissent dans le village du Montellier[1], dans la région de la Côtière, puis à Dagneux.

L'enquête prouvera que Marie-Anne Martinet était complice des crimes de son mari ; en février 1862, elle est condamnée à 20 ans de travaux forcés. Ordre est donné qu'elle effectue sa peine à la maison centrale de femmes d'Auberive dans la Haute-Marne[3]. Cette prison pour femmes était installée dans l'abbaye d'Auberive. Marie-Anne Martinet y meurt en 1875.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Rémi Cuisinier, Dumollard, L'assassin des bonnes, La Taillanderie, , 223 p. (ISBN 2-876293-89-7), p. 70.
  2. Archives départementales de la Haute-Marne en ligne, Auberive, 4 avril 1875, acte n° 8, vue 47 ; transcription sur le registre de Dagneux (Ain), Archives départementales de l'Ain, du 24 juin 1875, acte n° 22, vue 19.
  3. L'Affaire Dumollard. Le Tueur de bonnes, Waltener, , 188 p. (lire en ligne), p. 179.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rémi Cuisinier, Dumollard, L'assassin des bonnes, La Taillanderie, , 223 p. (ISBN 2-876293-89-7) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]