Marie-Anne Martinet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie-Anne Martinet
Photographie de Marie-Anne Martinet.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
AuberiveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Conjoint
Martin Dumollard (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Condamnation

Marie-Anne Martinet, née le à Cordieux[1] (aujourd'hui commune associée de Montluel), dans l'Ain, et morte le 4 avril 1875[2] à Auberive, dans la Haute-Marne, est connue pour être l'épouse et la complice de Martin Dumollard, tueur en série du XIXe siècle, dans l'Ain.

Biographie[modifier | modifier le code]

La maison des Dumollard, à Dagneux, en mars 1862.
Article détaillé : Martin Dumollard.

Marie-Anne Martinet rencontre Martin Dumollard, avec lequel elle se marie le [1]. Les jeunes mariés s'établissent dans le village du Montellier[1], dans la région de la Côtière, puis à Dagneux.

L'enquête prouvera que Marie-Anne Martinet était complice des crimes de son mari ; en février 1862, elle est condamnée à 20 ans de travaux forcés. Ordre est donné qu'elle effectue sa peine à la maison centrale de femmes d'Auberive dans la Haute-Marne[3]. Cette prison pour femmes était installée dans l'abbaye d'Auberive. Marie-Anne Martinet y meurt en 1875.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Rémi Cuisinier, Dumollard, L'assassin des bonnes, La Taillanderie, , 223 p. (ISBN 2-876293-89-7), p. 70.
  2. Archives départementales de la Haute-Marne en ligne, Auberive, 4 avril 1875, acte n° 8, vue 47 ; transcription sur le registre de Dagneux (Ain), Archives départementales de l'Ain, du 24 juin 1875, acte n° 22, vue 19.
  3. L'Affaire Dumollard. Le Tueur de bonnes, Waltener, , 188 p. (lire en ligne), p. 179.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rémi Cuisinier, Dumollard, L'assassin des bonnes, La Taillanderie, , 223 p. (ISBN 2-876293-89-7) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]