Marie-Anne Bouchiat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouchiat.

Marie-Anne Bouchiat née Anne Guiochon le à Nantes est une physicienne française membre de l'Académie des Sciences spécialiste de l’interaction atome rayonnement.

Biographie.[modifier | modifier le code]

Marie-Anne Bouchiat fait ses études à l’École Normale Supérieure de jeunes filles de 1953 à 1957. Elle devient professeur agrégé de physique en 1957. Elle obtient une bourse et part étudier à l'Université de Princeton aux États-Unis. De retour en France, elle soutient en France en 1964 une thèse en physique atomique portant sur l'étude par pompage optique de la relaxation d'atomes de rubidium[1].

Ses thèmes de recherche sont ensuite l’étude des interfaces liquides par analyse spectrale de la lumière diffusée. Elle s’intéresse ensuite à l'interaction atome-rayonnement.

Chercheuse au CNRS au Laboratoire de Spectroscopie Hertzienne à l’École Normale Supérieure de 1972 à 2005, elle devient directrice honoraire de recherche en 2005.

Elle est élue correspondante de l'Académie des sciences le 6 octobre 1986 puis membre de l'Académie des sciences le 20 juin 1988 dans la section Physique.

Son mari Claude Bouchiat, physicien, est correspondant de l’Académie des sciences. Elle est la mère de la physicienne Hélène Bouchiat, également membre de l'Académie des sciences.


Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1999, Parity Violation in Atoms and Polarized Electron Scattering[4]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]