Marga Minco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marga Minco
Marga Minco.jpg

Marga Minco en 1981.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (97 ans)
GinnekenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Bert Voeten (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Jessica Voeten (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

Marga Minco, née le , est une écrivaine et journaliste néerlandaise. Elle est née à Ginneken au sud de Bréda.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cadette d'une famille juive de trois enfants, Marga Minco fut la seule survivante des arrestations et des déportations nazies. À partir de 1950, des journaux néerlandais publient ses nouvelles, marquées par son expérience vécue. Son œuvre évoque le drame des juifs néerlandais à travers les persécutions de la Seconde Guerre mondiale. Outre des romans et des récits, elle a également publié des livres pour enfants et écrit des scénarios pour la télévision Certaines de ses nouvelles furent traduites et publiées en France, aux États-unis, en Allemagne, en Israël et dans les pays scandinaves.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Marga Minco a reçu en 1999 le prix Annie Romein et, en 2005, elle le prix Constantijn Huygens.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Het bittere kruid. Een kleine kroniek (1957)
  • Het adres (1957)
  • De andere kant (verhalen) (1959)
  • Tegenvoeters (avec Bert Voeten) (1961)
  • Kijk 'ns in de la (1963)
  • Het huis hiernaast (1965)
  • Terugkeer (1965)
  • Een leeg huis (1966)
  • Het bittere kruid/Verhalen/Een leeg huis (1968)
  • De trapeze 6 (avec Mies Bouhuys) (1968)
  • De dag dat mijn zuster trouwde (1970)
  • Meneer Frits en andere verhalen uit de vijftiger jaren (1974)
  • Je mag van geluk spreken (Bulkboek nr. 46, 1975)
  • Het adres en andere verhalen (1976)
  • Floroskoop – Maart (1979)
  • Verzamelde verhalen 1951-1981 (1982)
  • De val (1983)
  • De glazen brug (1986)
  • De glazen brug (1988)
  • De zon is maar een zeepbel, twaalf droomverslagen (1990)
  • De verdwenen bladzij. (1994)
  • Nagelaten dagen (1997)
  • De schrijver. Een literaire estafette (2000)
  • Decemberblues (2003)
  • Storing (verhalen) (2004)
  • Een sprong in de tijd (écrit en 2008, à l'occasion de la journée nationale du Souvenir)

Œuvres disponibles en français[modifier | modifier le code]

  • Les herbes amères (Lattès, 1975): petite chronique publiée aux Pays-Bas qui fut traduite et éditée en France
  • L'autre côté: recueil de nouvelles paru en 1959
  • T’as une sacrée chance toi: nouvelles traduites du néerlandais par Daniel Cunin. Paris, Éditions Caractères, « Ailleurs, là-bas », 2003
  • Une maison vide, paru en 1966
  • L'adresse, paru en 1984

Culture[modifier | modifier le code]

Les herbes amères (Het Bittere kruid en néerlandais), a inspiré un film du même nom, réalisé par Kees Van Oostrum en 1985.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]