Marcus Julius Cottius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marcus Julius Cottius est un roi ligure, vivant au temps de l'empereur romain Auguste (63 av. J.-C. - 14 apr. J.-C.).

Biographie[modifier | modifier le code]

L'arc d'Auguste, à Suse (Italie).
Les Alpes Cottiae (Alpes Cottiennes) dans l'Empire romain vers 120 (plusieurs décennies après la mort de Cottius).

Cottius est un roi qui avait reçu de son père Donnus un petit État indépendant[1] qui correspond peu ou prou à la vallée de Suse, une partie de la Maurienne et le Briançonnais. Allié de Rome, il est nommé præfectus civitatis par Auguste en remerciement de son attitude favorable, continuant de régner dans sa capitale, Segusio (Suse).

Ce rex ligure a fait tracer la route dite « de Cottius »[2] et édifier à Suse en l'an 8 av. J.-C. un arc de triomphe dédié à son protecteur Auguste (Arc d'Auguste), dont la dédicace est un témoignage précieux, car elle donne le nom de son père Donnus, et énumère les quatorze peuples ou tribus composant son royaume.

Il donna son nom à la province des Alpes cottiennes[3].

Son petit-fils, également nommé Marcus Julius Cottius (Cottius II), obtient par la suite le titre de rex de la part de l'empereur Claude. Après sa mort (63 ap. J.-C.), ses États furent réunis à l'Empire, formant plus tard la plus grande partie de la province des Alpes cottiennes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Prieur, La province romaine des Alpes cottiennes, Villeurbanne, Centre d'études gallo-romaines de la faculté des lettres et sciences de Lyon,
  2. Située aujourd'hui au Mont-Cenis.
  3. Plus anciennement, Tite-Live avait nommé cette région Iuliae Alpes, mais dans un seul passage peut-être mal conservé (Histoire romaine, livre V, chapitre 34, 8) [(la) lire en ligne (page consultée le 31 décembre 2017)]. Alpes Juliae désigne normalement les Alpes juliennes, dans les Alpes orientales.