Marcos Jiménez de la Espada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jiménez.
Marcos Jiménez de la Espada
Jiménez de la Espada 1831-1898.png

Marcos Jiménez de la Espada.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
MadridVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation
EspadaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Académie royale d’histoire, Société royale espagnole d'histoire naturelle (d), Académie royale des sciences exactes, physiques et naturelles, American Antiquarian Society (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Marcos Jiménez de la Espada, né le à Carthagène et mort le à Madrid, est un naturaliste espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études à Séville (1849) et à Madrid (1855) à la faculté de philosophie, section sciences naturelles. Il suit également les cours d'histoire naturelle, d'anatomie comparée et de zoologie à l'université centrale ainsi que des cours de minéralogie et de géologie au muséum de sciences naturelles de Madrid.

En 1853, il commence à enseigner à l'université centrale de Madrid puis, en 1857, assistant au muséum de l'université des sciences naturelles. Il enseigne la zoologie et la géologie et étudie la faune d'Espagne.

Il participe à une expédition scientifique dans l'Océan Pacifique de 1862 à 1865 et réalise, lors de ses escales en Amérique du Sud de nombreuses observations sur la faune. Son voyage en Amérique du Sud, où il parcourt près de 45 000 km, est l'un de plus importants jamais entrepris sur ce continent et ne va pas sans rencontrer de grandes difficultés. L'Espagne entre en guerre contre le Pérou en 1864 et les naturalistes de l'expédition, outre le fait qu'ils sont privés du soutien logistique offert par les navires espagnols, sont rapidement considérés comme des espions.

À son retour en Espagne en 1868, il commence à faire paraître des études d'histoire naturelle et d'ethnologie. Il fait notamment paraître les chroniques des premiers espagnols ayant exploré ses régions. Il rapporte une immense collection, qui compte notamment 1 500 spécimens de reptiles et d'amphibiens. Mais le gouvernement arrête de le financer en 1872. C'est donc grâce à ses propres moyens que Jiménez de la Espada continue de les étudier.

Liens externes[modifier | modifier le code]