Marcel Nadaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marcel Nadaud
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Marcel Auguste Édouard Nadaud, né à Limoges le [1] et mort en 1943[2], est un journaliste et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marcel Nadaud étudie au lycée Gay-Lussac de Limoges puis entre à l'École de physique et de chimie de Paris mais décide d'abandonner ses études scientifiques pour se consacrer à l'écriture[3].

Mobilisé en 1915 lors de la Première Guerre mondiale comme simple soldat dans un régiment d'infanterie, il se trouve devant Angres en juin et est désigné pour le 1er groupe d'aviation à Dijon. En septembre 1915, il sert en Champagne et assiste le 5 septembre à la mort du capitaine Féquant près de Nancy[4].

Il devient un spécialiste des erreurs judiciaires et des histoires de guerres aériennes[5].

Chef du service économique du Petit Journal[6], on lui doit des romans, souvent d'espionnage, et des pièces de théâtre.

En 1917, son roman En plein vol publié chez Hachette obtient le prix Montyon[7].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans
  • 1909 : Coups de griffes... Pattes de velours, à l'Office Général d'Éditions[8]
  • 1910 : Tendresses... Tristesses, illustrations de Lucien Guy, à l'Office Général d'Éditions[9]
  • 1916 : En plein vol. Souvenirs de guerre aérienne, chez Hachette et Cie. Prix Montyon de l'Académie Française.
  • 1917 : Les Derniers mousquetaires. Roman de la guerre aérienne, chez Albin Michel[10]
  • 1917 : Chignole. La Guerre aérienne, chez Albin Michel
  • 1917 : Ma p'tite femme, chez Albin Michel
  • 1918 : Guynemer, l'as des as, préface du lieutenant-colonel de l'aviation Adolphe Girod, chez Albin Michel[11]
  • 1919 : Les patrouilleurs de la mer. Souvenirs de guerre sous-marine, préface de Charles Le Goffic, chez Albin Michel[12]. Grande médaille de la Ligue maritime française.
  • 1919 : Frangipane et Cie. Roman de la guerre aérienne, chez Albin Michel. Prix Chauchard de la Société des gens de lettres[13].
  • 1920 : Ziska, chez Albin Michel
  • 1920 : Mimi Trottin, chez Albin Michel
  • 1920 : Mam'zelle Monoplan, chez Albin Michel[14]
  • 1921 : Mon amour chéri, chez Albin Michel
  • 1923 : Chignole au paradis, chez Albin Michel[15]
  • 1926 : Les grands drames passionnels : de Casque d'Or à Mata-Hari, avec André Fage[16], aux éditions Georges Anquetil
  • 1926 : Les Morts mystérieuses et les Sorciers modernes, avec Maurice Pelletier, aux éditions Georges Anquetil
  • 1926 : L'armée du crime. La Coco. L'espionnage d'après guerre, avec André Fage, aux éditions Georges Anquetil
Théâtre

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

En 1931, le réalisateur André Berthomieu avait prévu d'adapter la pièce Fripouille et Cie à l'écran, mais le tournage, qui devait se dérouler en juillet-août à Stockholm, n'a pas été mené jusqu'à son terme[24],[25].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales de Haute-Vienne acte de naissance no 1616, vue 178 / 236
  2. D'après le site Gallica qui ne donne aucune autre précision.
  3. James Llewellyn Cattell, John Theodore Fotos, Selected French Short Stories Cattell and Fotos, 1939, p. 204
  4. Jean Norton Cru, Témoins : essai d’analyse et de critique des souvenirs de combattants, 2016, p. 557
  5. Louis Bethléem, Romans à lire et romans à proscrire: essai de classification, 1925, p. 269
  6. Francis Masgnaud, Loges et francs-maçons de la Haute-Vienne, 2000, p. 634
  7. Marcel Nadaud sur le site de l'Académie française
  8. Bibliographie. La Revue de la chanson française, mai 1910, p. 1, à lire en ligne sur Gallica.
  9. Bibliographie. La Liberté, 6 juillet 1910, p. 3, à lire en ligne sur Gallica.
  10. Édition originale à lire en ligne sur Gallica.
  11. Édition originale à lire en ligne sur Gallica.
  12. Édition originale à lire en ligne sur Gallica.
  13. Ce roman avait paru en 19 épisodes dans le journal La Liberté entre janvier et décembre 1918.
  14. Édition originale à lire en ligne sur Gallica.
  15. Édition originale à lire en ligne sur Gallica.
  16. André Fage (Sedan 1883-Marlotte 1948), poète, écrivain et journaliste. Chevalier de la Légion d'Honneur (1926).
  17. Courrier des spectacles. Le Gaulois, 10 novembre 1912, p. 3, à lire en ligne sur Gallica.
  18. Courrier des théâtres. Au théâtre Moncey. Le Petit Parisien, 3 décembre 1912, p. 5, à lire en ligne sur Gallica.
  19. « Chignole à l'écran », La Presse,‎ lire en ligne sur Gallica
  20. L'aviation au cinéma. Chignole. Le Film, 20 juin 1919, pp. 33 à 35, à lire en ligne sur Gallica.
  21. Le cinéma. Quelques films. Mimi Trottin. Paris-Guide, 22 avril 1922, p. 11, à lire en ligne sur Gallica.
  22. Publicité parue dans Ciné-Journal du 25 février 1922, p. 10, à lire en ligne sur Gallica.
  23. Phocéa-Location. Ziska, la danseuse espionne. Ciné-Journal, 18 novembre 1922, pp. 20-21, lire en ligne sur Gallica.
  24. Petites nouvelles. Excelsior, 10 juillet 1931, p. 4lire en ligne sur Gallica.
  25. Cinéma. Petites nouvelles. Excelsior, 11 août 1931, p. 5, lire en ligne sur Gallica.
  26. Le dossier de Marcel Nadaud est absent de la base Léonore.
  27. Ministère de l'Agriculture. Au grade d'officier. Journal Officiel, 1er septembre 1924, p. 8110, à lire en ligne sur Gallica.

Liens externes[modifier | modifier le code]