Marcel Cartier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marcel Cartier
Fonction
Maire de Rouen
-
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Française
Activité
Autres informations
Distinctions

Marcel Cartier (né le à Rouen[1], mort le à Rouen[2],[3]) est le dernier maire de Rouen du XIXe siècle et le premier du XXe siècle, sous l'étiquette des Républicains radicaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marcel Cartier est né le , fils d'Émile Cartier, marchand de fer prospère, et Joséphine, son épouse[4]. Il a un frère et une sœur, Robert et Hedwige.

Marcel Cartier reprend l'affaire familiale et fonde avec un associé la Société des Fers et Métaux. Il devient par ailleurs propriétaire de la Dépêche de Rouen et de Normandie[4]. Entré en politique en 1892, il est élu maire en 1898 (réélu en 1900). Le , il participe à l'inauguration de l'Exposition nationale et coloniale de Rouen. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur en 1901.

Il demeure 62 rue Lafayette à Rouen.

En 1902, il démissionne à la suite de la défaite électorale de ses alliés[5]. Il est gérant de la société Havret et Cie.

Il est inhumé au cimetière monumental de Rouen[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Palmes academiques Officier ribbon.svg

Officier d'académie de l'Ordre des Palmes académiques.

Legion Honneur Chevalier ribbon.svg

Chevalier de la Légion d'honneur le [7].

St. Olavs Orden stripe.svg

Chevalier de l'ordre de Saint-Olaf

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]