Manoir de Menguionnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Manoir de Menguionnet
Image illustrative de l’article Manoir de Menguionnet
Le manoir de Menguionnet
Type Manoir
Début construction XIVe / XVe siècle.
Protection  Inscrit MH (1999, Manoir ( intérieur et extérieur ) et calvaire)
Coordonnées 48° 04′ 56″ nord, 3° 36′ 49″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Bretagne
Région Région Bretagne
Département Morbihan
Commune Gourin

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Manoir de Menguionnet

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Manoir de Menguionnet

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

(Voir situation sur carte : Morbihan)
Manoir de Menguionnet

Le manoir de Menguionnet ou de Minguionnet (on trouve aussi les graphies Mengeonet en 1426, Mengueffret en 1481 et Menguyonet en 1536) est situé à Gourin, au lieu-dit Menguionnet. Il est inscrit ainsi que le calvaire au titre des monuments historiques par arrêté du 8 novembre 1999[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le manoir appartenait déjà à la famille de Kergoet en 1300 et resta en sa possession jusqu'au XVIIe siècle. Le manoir date du XVe siècle[1]. En 1993, le manoir à l'abandon, et sans acquéreur potentiel devait être démonté... Son nouveau propriétaire l'a fait inscrire aux Monuments historiques en 1999. Les dernières fouilles ont permis la découverte de verres des XVe, XVIe et XVIIe siècles, ainsi que de nombreuses poteries, vitraux, clefs, pipes, terres cuites. Il est ouvert gratuitement chaque année lors des Journées du patrimoine, en fonction des travaux entrepris, à titre d'exemple, afin d'éviter de nouvelles destructions de notre patrimoine.

Le manoir est restauré progressivement depuis 1998 (un projet de démontage du manoir avait failli aboutir en 1993) par son nouveau propriétaire Philbert Héméry, lequel n'utilise pour sa restauration que des techniques traditionnelles utilisées autrefois[2].

À proximité se trouve l'allée couverte de Minguionnet.

Architecture[modifier | modifier le code]

Du manoir, seuls subsistent le logis et une aile de dépendances en retour d'équerre. Cette aile était à la même hauteur que le logis. Ce dernier, en appareil de granite régulier pour l'élévation antérieure et en schiste pour les autres faces, était entouré de communs et une muraille clôturait la cour avec son portail monumental. Signe de noblesse et de prestige, une élégante tour d'escalier polygonale, est construite sur la façade. Le pigeonnier consiste en deux rangées de boulins et un perchoir aménagés sur le pignon est. Un autre pigeonnier construit à la fin du XVe siècle fut détruit dans les années 1930.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]