Mangouste de Java

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Herpestes javanicus

Herpestes javanicus
Description de cette image, également commentée ci-après
Mangoustes de Java dans le Jardin botanique de Cibodas, île de Java, Indonésie
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Super-ordre Eutheria
Ordre Carnivora
Famille Herpestidae
Sous-famille Herpestinae
Genre Herpestes

Espèce

Herpestes javanicus
É. Geoffroy, 1818

Synonymes

  • Herpestes auropunctatus (Hodgson, 1836)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe III de la CITES Annexe III , Rév. du 16/03/89

La Mangouste de Java (Herpestes javanicus), souvent appelée petite mangouste indienne, originaire d'Asie, a été introduite à la fin du XIXe siècle dans de nombreuses îles pour contrôler la population de rats et de serpents dans les champs de canne à sucre. Cette espèce y est devenue invasive.

Sa taxonomie est controversée.

Répartition[modifier | modifier le code]

Elle vit originellement dans l'Est de l'Irak, en Iran, au Sud de l'Afghanistan et du Pakistan, dans le Nord de l'Inde, en Asie du Sud-Est et au Sud de la Chine du Moyen-Orient, et introduite en Guadeloupe[1], Martinique, à Saint-Martin et en Guyane... pour chasser les rats et les serpents..

Aire de répartition de la petite mangouste indienne

Description[modifier | modifier le code]

Mangouste de Java

C'est une petite espèce de mangouste (la plus petite espèce que l'on trouve en Thaïlande).

Elle mesure 35-41 cm de long (corps et tête), a une queue de 25-29 cm et pèse 0,5-1 kg.[2]

Son pelage est gris avec des reflets marron-roux et elle a un petit museau.

Statut[modifier | modifier le code]

Espèce invasive[modifier | modifier le code]

Depuis 2016, la Mangouste de Java est inscrite dans la liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l’Union européenne[3].

Cela signifie que cette espèce ne peut pas être importée, élevée, transportée, commercialisée, ou libérée intentionnellement dans la nature, et ce nulle part dans l’Union européenne[4].

Alimentation[modifier | modifier le code]

La mangouste de Java est carnivore.

Elle mange principalement des petits rongeurs et des insectes mais il lui arrive occasionnellement d'attaquer et de dévorer des serpents (cobra commun...), des crabes, des grenouilles, des araignées et des oiseaux.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

On trouve, introduite depuis la fin du XIXe siècle ou au début du XXe siècle, des sous-espèces de mangoustes de Java dans les îles des Caraïbes (Cuba...), au Nord de l'Amérique du Sud, dans les îles Hawaï et Fidji, dans l'île d'Okinawa et même dans des îlots de Croatie.[5]

Petite mangouste de Java à New Delhi, Inde
La petite mangouste indienne a été introduite à Hawaï pour chasser les rats des champs de cannes à sucre. Le problème est que la mangouste préfère les œufs d'oiseaux aux rats.
  • Mangouste de Java au Parc des mamelles en Guadeloupe, Basse-terre
    Herpestes javanicus javanicus
  • Herpestes javanicus auropunctatus - sous-espèce que l'on rencontre en Guadeloupe et en Martinique (petite mangouste indienne).
  • Herpestes javanicus exilis
  • Herpestes javanicus orientalis
  • Herpestes javanicus pallipes
  • Herpestes javanicus palustris
  • Herpestes javanicus peninsulae
  • Herpestes javanicus perakensis
  • Herpestes javanicus rafflesii
  • Herpestes javanicus rubifrons
  • Herpestes javanicus siamensis
  • Herpestes javanicus tjerapai

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Urva auropunctata (Herpestes javanicus) », sur Centre de ressources (consulté le )
  2. (th + en) Sompoad Srikosamatara et Troy Hansel (ill. Sakon Jisomkom), ในอุทยานแห่งชาติเขาใหญ่ / Mammals of Khao Yai National Park, Bangkok, Green World Foundation,‎ , 3e éd., 120 p. (ISBN 974-89411-0-8), พังพอนธรรมดา / Javan Mongoose page 68 et 69
  3. « List of Invasive Alien Species of Union concern - Environment - European Commission », sur ec.europa.eu (consulté le )
  4. « RÈGLEMENT (UE) No 1143/2014 du parlement européen et du conseil du 22 octobre 2014 relatif à la prévention et à la gestion de l'introduction et de la propagation des espèces exotiques envahissantes »
  5. (en) Parcs nationaux de Thaïlande, « Small Asian Mongoose », sur thainationalparks.com (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :