Majida Khattari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Majida Khattari
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nom de naissance
Majida Khattari
Nationalité
Activité
Formation
Site web

Majida Khattari est une plasticienne et photographe franco-marocaine, née à Erfoud, en 1966, et vivant à Paris depuis 1988.

Majida Khattari intègre l'École nationale supérieure des beaux-arts (ENSBA), où elle décroche, en 1995, un Diplôme national supérieur d'arts plastiques. Cette même année, un sujet polémique sur la scène politique française - le port du voile dans les institutions scolaires - l'intéresse tout particulièrement et elle choisit de s'inspirer de ce débat pour proposer une réflexion sur le vêtement, le corps féminin[1] et le traitement sociétal qui en est fait. Le fort désir qui l'anime d'accompagner le changement sociétal qui prend place dans son Maroc natal, mené de front avec un profond ancrage dans ses traditions religieuses, inspire à Majida Khattari une exploration entre tradition et modernité, qui se trouve au cœur de son travail artistique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Majida Khattari multiplie les expositions, dont les plus remarquées sont les défilés-performances présentés à l’École nationale supérieure des beaux-arts, en 1996, et à la galerie Thaddaeus Ropac, ainsi que dans le cadre du Festival de l'imaginaire (théâtre de la Maison des cultures du Monde, Paris), en 1997[1].

Elle scénarise ses performances et fait appel au chant, à la musique, à la vidéo et à la danse.Ses«vêtements» abordent l’idée de l’enfermement, tout en se référant à l’actualité politique contemporaine, aux questions de laïcité et de religion.

Depuis 2008, Majida Khattari travaille sur l’accessoire de luxe par excellence : le sac à main. Il devient pour l’artiste la toile de fond pour y exprimer ses interrogations sur l’évolution de la société, les liens entre la mode, le luxe et l’art contemporain. Toujours présent, l’engagement politique de l’artiste qui souhaite nous faire réfléchir sur l’actualité mondiale et les crises que nous traversons[2].

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Luxe Oil & Arrogance.jpg
  • 2017    « création de “MajicCacsa“ évènement  culturel à Casablanca
  •             « Solo show “ Art Fair Beirut
  •       Voile Noir, Masque Blanc, Galerie Dominique Fiat-Paris
  •             « Disastercollection » diner /performance au Tokyo Art Club-Paris
  • 2016    « Corps ornés », Galerie d’art L’Atelier 21, Casablanca, Maroc
  • 2015    « Luxe Oil and Arrogance », Happening Fiac, Paris, France
  • 2014    « a=r.β » Performance, Art Basel, Suisse
  • 2013    « Luxe, calme et Volupté », Galerie d’art L’Atelier 21, Casablanca, Maroc
  • 2013    « Voilé - Dévoilé », Conférence et installation, Auditorium du Louvre, Paris, France
  • 2012    « Emama », Défilé/Performance, Institut du Monde Arabe, Paris, France
  • « VIP », Défilé-Performance, Institut Français, Casablanca, Maroc
  • « Libertés », Institut des Cultures de l’Islam, Paris, France
  • 2011    « Captives », Artothèque, Caen, France
  • 2010    “Défilé/Performance“ Théâtre de la Cité internationale, Paris, France
  • « Orientalisme », Galerie d’art L’Atelier 21, Casablanca, Maroc
  • 2008    « VIP », Défilé/Performance, Hôtel de la Monnaie, Paris
  • 2007    « Danse rêvée », Musée Zadkine, Paris, France
  • 2004    Défilé/Performance, Ecole Nationale des Beaux-Arts, Paris, France
  • 2003    « Art Action », dans le cadre du Défilé Haute Couture, Paris, France
  • 2002    « Ici et là-bas ou la maison du retour », Eglise St Pierre, Tulle, France
  • 2001    “Défilé/Performance“, Centre Georges Pompidou, Paris, France
  • « Rêve de jeune fille », vidéo installation dans les collections permanentes du Centre Georges Pompidou, Paris, France
  • 2000    «En famille », Les laboratoires d’Aubervilliers, Aubervilliers, France
  • « Situation marocaine », Parcours St Germain des Près, Musée Delacroix, Paris, France
  • « Situation marocaine », Institut Français, Casablanca, Maroc
  • 1999    «Marianne », Centre Culturel François Mitterrand, Beauvais, France
  • 1998    “Défilé/Performance“, Maison des Cultures du Monde, Paris, France
  • “Défilé/Performance", Galerie Thaddaeus Ropac, Paris, France
  • 1996    “Défilé/Performance“, Ecole Nationale des Beaux-Arts, Paris, France

Citation de l'artiste[modifier | modifier le code]

  • « Dans un monde en crise, marqué par de plus en plus d’inégalités, les individus ont tendance à se replier. La recrudescence des tendances identitaires en est la suite. Les artistes doivent se saisir de ces problématiques pour montrer qu’une autre vision de l’humanité est possible. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Majida Khattari - Sa bio et toutes ses news people », sur elle.fr, (consulté le 6 avril 2016)
  2. Béatrice Didier, Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber, Le Dictionnaire universel des Créatrices, Paris, Belin, , p. 2302

Liens externes[modifier | modifier le code]