Maison espagnole de Revin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maison espagnole de Revin
Revin - Maison espagnole -1.jpg
Présentation
Type
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
2-4 rue Victor-Hugo et quai Edgar-QuinetVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Ardennes
voir sur la carte des Ardennes
Red pog.svg

La maison espagnole de Revin est une maison située à Revin, dans le département des Ardennes dans le Nord-Est de la France[1]. Témoin de l'histoire agitée de cette commune, elle serait la dernière survivance de l'occupation espagnole, qui dura jusqu'en 1769.

Elle abrite aujourd'hui le Musée du Vieux Revin.

Description[modifier | modifier le code]

Cette maison de deux étages s'appuie sur un soubassement de pierres, et un rez-de-chaussée de pierres et de briques. Aux étages, ses murs en torchis et en briques s'ornent de colombages et d'encorbellements. Cette architecture est unique dans la ville.

Son ancienneté a été établie grâce à la dendrochronologie : la charpente utilise des bois issus d'un chêne abattu entre 1510 et 1515[2].


Localisation[modifier | modifier le code]

La maison est située à Revin, au début des quais Edgar-Quinet (ancien quai des Bateliers), le long de la Meuse, dans le département français des Ardennes. L'entrée est au 2, rue Victor-Hugo, rue perpendiculaire aux quais.

Historique[modifier | modifier le code]

Construite dans la première moitié du XVIe siècle, elle est le témoin de l'histoire agitée de Revin, et serait la dernière survivance de l'occupation espagnole. D'où peut être son nom.

En cinq siècles, elle a remarquablement bien résisté, notamment aux transformations des quais, à la construction d'un pont, aux inondations, ainsi qu'à à la tornade du qui a touché durement des bâtiments à proximité[3].

Elle est inscrite au titre des monuments historiques en 1990[1] et a été rénovée dans ces années 1990.

C'est désormais un musée, le musée du Vieux Revin.

Le musée du Vieux Revin[modifier | modifier le code]

Au rez-de-chaussée, elle abrite le quotidien reconstitué d'une famille revinoise modeste des années 1920-1930.

Au premier étage, elle accueille les expositions temporaires généralement consacrées à la ville, à la vallée de la Meuse, aux Ardennes ou à un thème s'y rattachant.

Exemples de thèmes d'expositions :

Au deuxième étage, se trouve une présentation du métier de la fonderie, avec en particulier une présentation des outils des mouleurs de pièces, et de productions d'anciennes entreprises locales comme Arthur Martin.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]