Mahi (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Mahi sont un peuple du Bénin. Ils vivent au nord d'Abomey, de la frontière togolaise à l'ouest, jusqu'à la rivière Zou à l'est, et entre le fleuve Ouemé et la rivière Zou, son affluent, au nord des collines de Dassa. Les Mahi ont établi leur propre royaume à la fin du XVIIIe siècle, et ont été la cible de la traite des esclaves avant la colonisation française à la fin du XIXe siècle[1],[2]. Du fait de ce commerce d'esclaves vers les Amériques, des influences mahis se retrouvent dans les religions afro-brésiliennes[3],[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvain C. Anignikin, « Histoire des populations mahi », Cahiers d’études africaines, no 162,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Pierre-Yves Le Meur, « State Making and the Politics of the Frontier in Central Benin », Development and Change, no 37,‎ (DOI 10.1111/j.1467-7660.2006.00505.x.)
  3. (pt) Yeda Pessoa de Castro, A língua mina-jeje no Brasil : um falar africano em Ouro Preto do século XVIII, Sistema Estadual de Planejamento, (ISBN 8585930454), p. 53-64, 135
  4. (pt) Notas sobre o culto aos orixás e voduns na Bahia de Todos os Santos, no Brasil, e na antiga costa dos escravos, na África, EdUSP (ISBN 8531404754), p. 231-232