Dassa-Zoumè

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Bénin
Cet article est une ébauche concernant le Bénin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Dassa- Zoumé

ou Igbo Idaasha

Administration
Pays Drapeau du Bénin Bénin
Département Collines (préfecture)
Démographie
Population 93 967 hab. (2002[1])
Densité 55 hab./km2
Géographie
Coordonnées 7° 45′ 00″ Nord 2° 11′ 00″ Est / 7.75, 2.183333
Superficie 171 100 ha = 1 711 km2
Divers
Langue(s) Idaasha
Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bénin

Voir la carte administrative du Bénin
City locator 14.svg
Dassa- Zoumé ou Igbo Idaasha

Géolocalisation sur la carte : Bénin

Voir la carte topographique du Bénin
City locator 14.svg
Dassa- Zoumé ou Igbo Idaasha

Dassa-Zoumé , encore appelée Igbo Idaasha ou simplement Idaasha, est une ville du Centre-Sud du Bénin, chef-lieu de la commune du même nom et préfecture du département de Collines. L’actuel conseil communal de 19 conseillers est dirigé par le maire Nicaise Kòshàmí Fagnon, natif de Igbo Idaasha. L’agriculture et le commerce sont les principales activités qu’exercent les populations. La langue locale la plus parlée à Dassa est la langue Idaasha.

Géographie[modifier | modifier le code]

Limitée au Nord par Gbòmìnà (Glazoué), au Sud par Covè, Zagnanado et Jija, à l’Ouest par la ville de (Savalou) et à l’Est par Shabɛ́ (Savè) et Kétu (Kétou), la commune de Igbo Idaasha fait partie des six que compte le département des Collines. Dassa compte 10 arrondissements. Il s’agit de : Dassa I, Dassa II, Akòfojúlé, Gbàfò, Kɛ̀rɛ́, Ìkpɛ̀nyìn, Ìlɛ́ma, Kpanwíyan, Sòkòlógbò et Ìtere (Tre)̀. Leur ensemble fait 15 quartiers et 63 villages. Voici quelques villages de Igbo Idaasha en vue: Ìgòhò; Ìtangbé; Òkèemèrè; Òríkɛ̀tɔ́; Àtàkè; Ayèwà-Ìnúdé (on le désignait Godogossoun); Odò-Oshɛ̀rɛ̀; Èròkówarí; Ìtàgí, Ìkpàkpadá; Àgbàkòsáré; Ìgàmbà; Kòjàshán; Tini (anciennement appelé Agbanso/Klugo); Èròkóyà (anciennement connu sous le nom Zankumando), Ìlɛ́ma; Arígbókòtó; Ògúdáko; Ìfìta; Nàmù, Aróbasá; Ìjàká; Kɛ̀rɛ́; Ìdàhò; Mòjì;  Ìgàngàn; Kpákpá-Àgbàgúlɛ̀; Òkúrú; Bánigbé, Akòfojúlé; Bɛ̀tɛ̀kùkù; Ayédé; Ìmùjà;  Ìlúlɛ̀; Yàwá; Bàkɛ̀ma;  Ayétù (anciennement connu sous le nom Wekélé). Ces villages sont les plus connus à Dassa.


Histoire[modifier | modifier le code]

Les fondateurs de la ville de Dassa seraient venus d'Egba au Nigéria vers le XIIe siècle[réf. nécessaire]. Igbó Ìdàáshà encore appelée Dassa-Zoumé ou Idaasha est une ville hétéroclite fondée au XIIe siècle après le déclin de l’empire d’Oyo. À cette époque, une vague migratoire des Oma Jagu conduite par le prince Oládégbò a rejoint les premiers Yorubas qui vivaient déjà aux pieds des collines bien avant la naissance de Jésus Christ. Eparpillés dans l’immense forêt, ils n’arrivaient pas à s’identifier. Grâce à son armée, à sa politique de développement et à son sens élevé d’organisation, le prince Oládégbò a su concilier les premiers Yorubas avec les siens. Cette entente a débouché sur la fondation d’un royaume. Le royaume d'Igbó Ìdàáshà fut donc fondé par le prince Oládégbò devenu roi sous le nom fort de Jagu Olófin (1385-1425). Igbo Idaasha est aujourd'hui dirigée par les fils de cette même lignée royale.

Quel sens revêtait le nom de ce royaume ? Deux thèses sont utilisées pour justifier le nom Igbó Ìdàáshà devenu plus tard par déformation Dassa- Zoumé ou Dassa après la colonisation. Certains disent que le royaume des Oma Jagu tire son essence du nom de la fille du souverain Olófin née à leur arrivée aux pieds des collines et qui s’appellerait Daïssa devenue reine vers 1425 de notre ère. D’autres, par décomposition, soutiennent que le nom « Idaasha » vient de Orisha qui signifierait Dieu et « Ida » qui est synonyme de Créature et « Igbo » est égal à forêt. En conclusion, « Igbó Ìdàáshà » désignerait la créature de Dieu dans la forêt. D’après les souvenirs de l’ancien maire de Dassa centre, Gustave Zomahoun, la seconde thèse est la plus plausible étant donné que Daïssa, dont le nom aurait été attribué au royaume en signe de reconnaissance à Dieu, a régné en 1425. Ce qui voudra dire qu’elle est née au Nigéria et non aux pieds des Collines comme le pensent certains. « Igbó Ìdàáshà » désigne l’ensemble du royaume qui s’étend de Ìjú (le fleuve Zou) jusqu’à Ofɛ̀ vers le fleuve Ouémé. Cependant, « Igbó Ìdàáshà » symbolise le périmètre urbain, la capitale même du royaume encerclé par une muraille. De nos jours, le palais du royaume d’Igbó Ìdàáshà est occupé par sa majesté le roi Jagu Àfòmá ou Jagu Egbákòtán II, le 26e monarque. On peut lui rendre visite a Egbakoku.


Religion[modifier | modifier le code]

Igbo Idaasha est une ville à forte tolerance religieuse. Bien que la religion catholique soite dominante à 49%, les autres religions ne sont pas absentes: Musulmans (5,2%), Protestants (16,2%), Traditionnelle (20,5%), Autres (9,1%). La «grotte Notre-Dame d’Arigbo» rassemble chaque année à la mi-Août, plusieurs dizaines de milliers de pèlerins venus des quatre coins du Bénin et des pays voisins, et meme d'Europe. C'est un moment de communion, de brassage mais aussi de fluides echanges commerciaux.

La ville est le siège d'un évêché catholique, créé le 10 juin 1995.

Article détaillé : Diocèse de Dassa-Zoumé.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Igbo Idaasha est une ville riche en culture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement de 2002 sur le site des communes du Bénin.