Maître des Heures Llangattock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Maître des Heures Llangattock est un nom de convention désignant un enlumineur actif en Flandre entre 1445 et 1460. Il doit son nom à son manuscrit le plus célèbre, les Heures Llangattock, du nom d'un de ses anciens propriétaires, avant qu'il ne soit acquis par le Getty Center.

Éléments biographiques et stylistiques[modifier | modifier le code]

Le maître anonyme est sans doute un peintre dans la mouvance des frères Hubert et Jan van Eyck à Bruges. Il en reprend le style et certains motifs, tels que la Vierge au buisson de rose dans une miniature d'un livre d'heures conservé à la British Library. Il a collaboré en outre avec d'autres artistes de la ville, comme Willem Vrelant ou le Maître de Jean Chevrot[1].

Les Heures Llangattock ont été réalisées pour Geertruy van Themske, marié à Folpard van Amerongen, bourgmestre d'Utrecht, qui lui a donné son autre nom de convention. Le manuscrit a par la suite appartenu à John Rolls, baron de Llangttock (en)[1].

Manuscrits attribués[modifier | modifier le code]

Annonciation, Heures Llangattock, f.53v.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Avril, Nicole Reynaud et Dominique Cordellier (dir.), Les Enluminures du Louvre, Moyen Âge et Renaissance, Hazan - Louvre éditions,‎ juillet 2011, 384 p. (ISBN 978-2-75410-569-9), p. 154-156 (notice 80 rédigée par Inès Villela-Petit)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]