Ménis Koumandaréas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ménis Koumandaréas
Naissance
Drapeau : Grèce Athènes
Décès (à 83 ans)
Drapeau : Grèce Athènes
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Grec

Ménis Koumandaréas (grec moderne : Μένης Κουμανταρέας) est un écrivain grec né le à Athènes et mort assassiné le dans la même ville[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entreprend des études supérieures en philosophie et en droit à l'université d'Athènes, tout en suivant des cours de théâtre, mais n'obtiendra aucun diplôme. Il travaille comme journaliste, puis dans un compagnie d'assurances, avant de se consacrer à l'écriture et à la traduction.

Ses romans lui valent plusieurs prix prestigieux dans son pays. Il a traduit en grec moderne des œuvres de Hermann Hesse, Carson McCullers, William Faulkner, Lewis Carroll, Georg Büchner et Herman Melville.

Il est assassiné dans son appartement d'Athènes le à l'âge de 83 ans.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive
  • Τα μηχανάκια (1962) [littéralement : Les flippers]
  • Το αρμένισμα (1967) [littéralement : Le saint]
  • Τα καημένα (1972) [littéralement : Les brûlés]
  • Βιοτεχνία Υαλικών (Biotehnia 'ualikōn, 1975)
    Publié en français sous le titre La Verrerie, traduit pat Marcel Durand, Paris, Éditions Hatier, coll. « Confluences », 1991, 158 p. (ISBN 960-7303-08-3) ; réédition, Paris, Le Serpent à plumes, coll. « Motifs » no 183, 2003 (ISBN 2-84261-448-8)
  • Ο ωραίος Λοχαγός ('O 'Ōraios lohagos, 1982)
    Publié en français sous le titre Le Beau Capitaine, traduit par Michel Volkovitch, Boulogne-Billancourt, Éditions Griot, coll. « Lettres d’ailleurs », 1991, 326 p. (ISBN 2-907217-49-6) ; réédition, Meudon, Quidam éditeur, 2011
  • Η φανέλα με τό εννιά ('Ē fanela me to ennia, 1986)
    Publié en français sous le titre Le Maillot no 9, traduit par Gisèle Jeanperin, Boulogne-Billancourt, Éditions Griot, 1991, 326 p. (ISBN 2-907217-17-8)
  • Πλανόδιος Σαλπιγκτής (1989) [littéralement : Le talentueux trompettiste]
  • Σεραφείμ και Χερουβείμ (Seraphim kai Kheroubeim, 1990)
    Publié en français sous le titre Mauvais anges, traduit par Michel Volkovitch, Quidam éditeur, 2019 (ISBN 978-2374910918)
  • Θυμάμαι τη Μαρία (Thymâmai tī̄́́́́́́́n María, 1996)
    Publié en français sous le titre Je me souviens de Maria, traduit par Nicole Le Bris, Paris, Éditions Langues et mondes-l’Asiathèque, coll. « Bilingues ALM », 2005, 79 p. (ISBN 2-915255-25-3)
  • Νώε (Noah, 2003)
  • Chrístos, éd. bilingue, ill. de Alkis Pierrakos, traduit par Michel Volkovitch, Saint-Maur-des-Fossés, Éditions Sépia, coll. « L’Arbre aux accents », 1997, 56 p. (ISBN 2-84280-002-8)
  • Η κυρία Κούλα
    Publié en français sous le titre La Femme du métro, traduit par Michel Volkovitch, Meudon, Quidam Éditeur, coll. « Made in Europe », 2010, 69 p. (ISBN 978-2-915018-46-2)
  • Η Υυναίκα που πετάει [littéralement : La Femme qui vole]

Recueil de nouvelles dont cinq ont été publiées en français sous le titre Les neiges de décembre ne préviennent jamais , traduit par Guillaume Tournier, Le Mesnil-Mauger, éditions Le Soupirail, 2018, 178 p. (ISBN 979-10-93569-40-6)

  • Play, Entretien avec soi-même, traduit par Nicole Le Bris, Ginkgo éditeur, coll. « Lettres d'ici et d'ailleurs » 2017, 126 P., (ISBN 978-2846792646)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Monde, « L'écrivain grec Mènis Koumandarèas tué à Athènes », sur www.lemonde.fr, (consulté le 6 décembre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]